Insuffisance cardiaque

Définition 

L’insuffisance cardiaque (en anglais : Heart failure) correspond à l’incapacité qu’éprouve le coeur à pomper correctement le sang afin d’irriguer convenablement l’ensemble de l’organisme. La mauvaise irrigation sanguine de l’organisme entraîne à son tour un mauvais apport en oxygène, ainsi qu’une stagnation du sang dans les veines, provoquant une congestion.

Cette atteinte cardiaque pose un problème de santé grave qui peut entraîner de nombreuses complications, parfois très lourdes, voire la mort.

Insuffisance cardiaque

Généralités 

De manière générale, un patient souffre d’insuffisance cardiaque lorsque son myocarde (muscle cardiaque) a perdu de sa force d’origine, lui permettant d’aspirer puis d’envoyer avec assez de puissance le sang à travers tout le corps humain, ou lorsque le myocarde s’est rigidifié ou dilaté. Dans les deux cas, le coeur n’a plus la capacité nécessaire pour pomper (aspiration puis expulsion) convenablement le sang.

Le mauvais apport en oxygène provoqué par cette pathologie entraîne la majorité des symptômes de l’insuffisance cardiaque. On y retrouvera par exemple une fatigue chronique, un souffle court ou encore une difficulté à exécuter des taches nécessitant un effort physique.

On retrouve le plus souvent des cas d’insuffisance cardiaque chez des personnes âgées dont la santé a été fragilisée au fil du temps par des pathologies et des troubles cardiaques, respiratoires ou vasculaires. On notera par exemple très souvent des cas d’hypertension artérielle chez ces mêmes patients.

Il semblerait que les cas d’insuffisance cardiaque soient en augmentation depuis le début des années 1990. Le prolongement de l’espérance de vie serait la principale cause de cette recrudescence.

Classification 

On distingue principalement deux formes d’insuffisances cardiaques, classées en fonction du ventricule atteint :

  • L’insuffisance cardiaque gauche : Cette forme d’insuffisance cardiaque est la plus fréquente et touche, comme son nom l’indique, le ventricule gauche du coeur. Elle entraîne une accumulation de fluides dans les tissus des poumons. Il en découle des problèmes respiratoires comme des essoufflements, une difficulté à respirer ou encore des bruits de sifflements lors de la ventilation. Cette atteinte cardiaque est souvent le fruit d’une hypertension artérielle mal ou non traitée et/ou de plusieurs infarctus ou angines de poitrine.
  • L’insuffisance cardiaque droite : Au contraire de la forme précédente, l’insuffisance cardiaque droite touche le ventricule droit. Les fluides s’accumulent également, mais dans des zones différentes : principalement les chevilles et les jambes. Il n’est pas rare que cette forme d’insuffisance découle d’une insuffisance cardiaque gauche, mais elle peut également être due à une atteinte pulmonaire.

À NOTER : Le plus souvent, un patient n’est atteint que de l’une des deux formes d’insuffisance cardiaque (droite ou gauche). Cependant, il est possible d’être atteint des deux formes en même temps. On appelle cette forme l’insuffisance cardiaque globale.
 

La classification internationale de l’insuffisance cardiaque

Une liste de critères a été établie par l’Association cardiologique américaine de New-York afin de classer les insuffisances cardiaques en différents groupes, en fonction de l’importance du handicap (incidence sur l’activité physique) et du traitement nécessaire au patient.

Importance du handicap :

  • Classe 1 : aucune limitation de l’activité physique, cette dernière n’entraîne pas de symptômes particuliers (douleurs, dyspnée…).
  • Classe 2 : limitation modérée de l’activité physique. Cette dernière entraîne une fatigue exagérée, une dyspnée ou des douleurs à la poitrine. Cependant, aucun symptôme n’est visible au repos.
  • Classe 3 : forte limitation de l’activité physique. Comme la classe précédente, les symptômes sont absents au repos, mais la moindre activité physique, même minime, entraîne de forts symptômes.
  • Classe 4 : pratique d’une activité physique impossible. Les symptômes sont même parfois présents au repos et sont fortement augmentés lors de chaque effort physique.

Traitement nécessaire au patient :

  • Classe A : l’activité physique n’a pas besoin d’être réduite
  • Classe B : aucune restriction pour les activités physiques habituelles, mais les gros efforts doivent être diminués au maximum
  • Classe C : réduction légère à modérée de l’activité physique et interdiction d’effectuer des efforts violents
  • Classe D : forte réduction de l’activité physique
  • Classe E : aucune activité physique n’est autorisée, le patient est forcé de rester au repos dans un lit par exemple

Aucun commentaire pour "Insuffisance cardiaque"

Commentez l'article "Insuffisance cardiaque"