Pacemaker

Définition 

Sorte de pile électrique ayant la capacité d'envoyer périodiquement à l'intérieur des cavités cardiaques, un courant caractéristique. Celui-ci est transmis au myocarde (muscle cardiaque) par l'intermédiaire d'un conducteur ou sonde et commande la contraction du cœur assurant de ce fait sa fonction de pompe physiologique (normale).

Généralités 

Il s' agit plus précisément d'un générateur d'électricité dont le but est de suppléer l' activation normale des ventricules. En effet, physiologiquement les ventricules (gauche et droit) reçoivent des stimulations électriques provenant d'une zone située dans les oreillettes cardiaques : le nœud sino-auriculaire. Cette partie anatomique du cœur possède la capacité d'envoyer régulièrement des décharges électriques vers les ventricules, de façon à provoquer la contraction (systole) des ventricules et donc l'éjection de sang. Il s' agit d'une des phases du cycle (systole : contraction et éjection de sang, diastole : relâchement et remplissage de sang).

Classification 

On distingue les stimulateurs cardiaques temporaires et les stimulateurs cardiaques permanents.1) Les stimulateurs cardiaques temporaires sont utilisés chez les patients présentant des troubles du rythme cardiaque difficils à traiter. Ils sont également mis en place après intervention chirurgicale portant sur le cœur (opération à coeur ouvert). Dans ce cas le boîtier est porté par le patient à la ceinture ou sur le bras et le générateur destiné à fabriquer le courant électrique pour stimuler les ventricules est placée à l'intérieur du cœur (sonde intracardiaque) en passant par la veine jugulaire. Il s' agit d'une veine de gros calibre située de chaque côté du cou (partie latérale). On distingue la veine jugulaire antérieure (située vers l'avant), la veine jugulaire externe, la veine jugulaire postérieure (située vers l'arrière) et la veine jugulaire interne plus volumineuse. La veine jugulaire est la plus grosse veine du cou, elle est satellite de l'artère carotide interne puis de l'artère carotide commune.Les affections nécessitant la pose d'un stimulateur cardiaque temporaire sont (liste non exhaustive) :

  • La bradycardie aiguë (diminution du rythme cardiaque survenant relativement rapidement). Si cette affection ne régresse pas spontanément il sera nécessaire d'envisager la mise en place d'un stimulateur cardiaque permanent.
  • Certain traitement appelé par les spécialistes overdrive, nécessite l'utilisation de stimulateur cardiaque temporaire. Une accélération du rythme cardiaque survenant par accès (tachycardie paroxystique rebelle) ou encore un flutter auriculaire, également. Il s' agit d'un trouble du rythme cardiaque relativement bénin se caractérisant par une série de contractions des oreillettes se succédant régulièrement et rapidement sans aucune pause. Autrement dit, les oreillettes se contractent de manière régulière et coordonnée à une fréquence très élevée de 300 fois par minute (tachycardie permanente par flutter).
  • 2) Les stimulateurs cardiaques permanents sont des boîtiers implantés sous le muscle pectoral (muscle de la partie avant de la poitrine au niveau du mamelon) et reliés à une sonde placée à l'intérieur du cœur, introduite par voie jugulaire également. Ce type de stimulateur est programmable. Il est possible de faire varier certains paramètres : la fréquence cardiaque, la sensibilité du circuit, l'amplitude, la durée de l'impulsion électrique entre autres.Parmi les stimulateurs cardiaques permanents, il faut distinguer les stimulateurs de type sentinelle dits non compétitifs qui ne fonctionnent que quand la fréquence de battement des ventricules est inférieure à la fréquence du stimulateur cardiaque. Il existe d'autres types de stimulateur : les stimulateurs à fréquence asservie utilisés chez les patients dont la fréquence de battement des oreillettes n'est pas normale (flutter, fibrillation auriculaire, bloc sino-auriculaire) ou encore quand le nœud sinusal (zone cardiaque d'où démarre les décharges électriques naturelles partant pour les ventricules) ne s'accélère pas au moment des efforts et ne s'adapte donc pas au changement d'activité physique d'un individu. Ce type de stimulateur contient, dans ses circuits électroniques, un micro-ordinateur (senseur) qui permet de mesurer la fréquence de la respiration du patient et d'autres paramètres telle que l'activité physique. De ce fait, ce type de stimulateur à fréquence asservie est capable de corriger la fréquence du cœur en fonction des informations qu'il reçoit de ce micro-ordinateur. Faisant partie des stimulateurs cardiaques permanents, le stimulateur ulicavitaire, autrement dit monochambre, est constitué d'électrodes implantées dans l'oreillette droite et d'électrodes implantées dans le ventricule droit. Enfin le stimulateur bicavitaire, appelé également double chambre, possède une électrode il se trouve dans l'oreillette droite et la seconde dans le ventricule droit.

    Aucun commentaire pour "Pacemaker"

    Commentez l'article "Pacemaker"