Insuffisance cardiaque du nourrisson

Définition 

L'insuffisance cardiaque se définit comme l'incapacité, l'impossibilité pour la pompe cardiaque d'assurer le débit normal (physiologique) exigé par la nécessaire vascularisation des organes du corps.

Classification 

L'insuffisance cardiaque de l'enfant, à l'instar de l'insuffisance cardiaque de l'adulte, se décline en différents degrés entraînant une incapacité cardiaque plus ou moins bien supportée par l'individu (tolérance fonctionnelle variable).

Chez le nourrisson, on distingue deux types d'insuffisance cardiaque :

  • L'insuffisance cardiaque dont le débit est diminué et dont la cause est une impossibilité pour le muscle cardiaque (myocarde) d'assurer sa fonction de pompe, ceci étant dû à une atteinte de type inflammatoire du myocarde (infection par un virus par exemple), à une affection du muscle cardiaque s'étalant sur une longue période ou à des troubles du rythme cardiaque. L'insuffisance cardiaque dont le débit est diminué peut également être le résultat de la présence d'un obstacle au moment de l'éjection du sang à partir des ventricules cardiaques. C'est le cas entre autres quand il existe une sténose (rétrécissement) de l'orifice de l'aorte ou une coarctation aortique entre autres. La coarctation aortique est la diminution d’origine congénitale du calibre de l’aorte (la plus grosse artère : elle part du cœur et son rôle est d’apporter du sang oxygéné à l’ensemble de l’organisme par l’intermédiaire de ses branches terminales). Ce rétrécissement empêche le passage normal du sang dans l’aorte. Il se situe le plus souvent au niveau du thorax.
  • L'insuffisance cardiaque dont le débit est augmenté. Cette affection est particulièrement fréquente chez le nourrisson. La communication interventriculaire entraîne ce type d'affection.

Aucun commentaire pour "Insuffisance cardiaque du nourrisson"

Commentez l'article "Insuffisance cardiaque du nourrisson"