Electrocardiogramme du foetus

Définition 

Le rythme cardiaque du foetus fluctue selon divers événements pas toujours péjoratifs (sommeil, pression sur la tête, manipulation du cordon etc.).

C'est la raison pour laquelle, il est intéressant, de mesurer avec spécificité, le rythme du coeur du foetus, grâce à l'enregistrement pendant la grossesse : il s'agit du monitoring, en français monitorage.

Généralités 

Malheureusement le monitoring classique est à double tranchant : soit il est bénéfique, sur les conséquences de la diminution de l'oxygénation des tissus du foetus, soit il incite à l'excès de sécurité, majorant d'autant le taux de césarienne et d'accouchement en utilisant des instruments plus ou moins traumatisants.

La difficulté réside dans le dépistage de la souffrance foetale.

Une des possibilités est la mesure du pH du foetus (acidité) qui nécessite l'incision du scalp, donc non banalisable.

C'est la raison pour laquelle de nombreux obstétriciens pratiquent des césariennes et autres techniques, sans aucune certitude quant au risque de souffrance foetale.

Un enregistrement électrocardiographique du foetus, grâce à l'utilisation d'un microprocesseur spécialisé, permet d'obtenir en temps réel, c'est-à-dire au cours du travail (période de l'accouchement où se produisent les contractions de l'utérus), des données spécifiques permettant de savoir s'il existe ou pas une souffrance foetale.

Grâce à l'électrocardiogramme foetal, et au moniteur de surveillance totale comme le STAN 21, il est possible maintenant d'obtenir des paramètres de surveillance du foetus.

Il suffit pour cela, de mettre une électrode dans le scalp du foetus dès la rupture de la poche des eaux.

Aucun commentaire pour "Electrocardiogramme du foetus"

Commentez l'article "Electrocardiogramme du foetus"