Apnée du sommeil

Définition 

L’apnée du sommeil est un trouble de la respiration se manifestant exclusivement lorsque le patient dort. Il correspond à des réductions, voire des arrêts complets durant quelques secondes, de la respiration pendant le sommeil.

Apnée du sommeil

Généralités 

Bien que le diagnostic de l’apnée du sommeil puisse se baser quasi-uniquement sur l’historique médical du patient, il pourra dans certains cas nécessiter des examens et test plus approfondis.

Le traitement de l’apnée du sommeil pourra, de manière générale, avoir recours à la chirurgie ou non.

Afin de mieux comprendre l’apnée du sommeil, il est nécessaire de définir avec plus de précisions le terme « apnée ». L’apnée est l’arrêt total de la ventilation, ou respiration. Elle est souvent utilisée lors de disciplines sportives comme la plongée sous-marine ou les compétitions d’apnée tout simplement. Durant cette période d’arrêt de ventilation, l’oxygène présent dans de corps humain s’épuise progressivement et lorsque son niveau devient trop bas, des dommages peuvent être occasionnés à certaines parties de l’organisme. On pensera principalement au cerveau, grand consommateur d’oxygène.

On parlera d’apnée du sommeil lorsque le patient présente une diminution significative de la ventilation (moins de 10% d’une respiration normale), ou un arrêt total, durant plus de 10 secondes. On pourra également évoquer ce trouble respiratoire lorsque le taux d’oxygène sanguin diminue brutalement de minimum 4%.

La gravité des apnées du sommeil dépend de leurs fréquences. On estime qu’au delà de 5 apnées par heure, ce trouble devient problématique. On note quelques fois des cas graves occasionnant plus de 30 apnées par heure.

Lorsqu’une personne est atteinte d’apnées du sommeil, les périodes durant lesquelles sa respiration est perturbée sont marquées par des troubles du sommeil. Le patient pourra alors se réveiller complètement, ou passer d’un stade de sommeil profond à un stade de sommeil plus léger, sans pour autant se réveiller. Ce changement anormal dans le cycle du sommeil peut provoquer des fatigues.

Mais cette conséquence est loin d’être la plus problématique. En effet, l’apnée du sommeil peut causer de nombreux autres troubles bien plus graves comme de l’hypertension artérielle, des AVC ou encore des insomnies.

 

Quels sont les différents types d’apnée du sommeil ?

On dénombre trois types d’apnées du sommeil :

  • Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS) : il survient lorsque le cerveau, responsable des instructions envoyées aux « muscles de la respiration », envoi les bonnes instructions, mais qu’il est impossible aux muscles d’effectuer leur travail correctement à cause d’une obstruction des voies respiratoire.
  • L’apnée centrale du sommeil (ACS) apparait lorsque le cerveau n’émet pas de signal indiquant aux muscles de respirer.
  • L’apnée mixte du sommeil est, quant à elle, une combinaison des deux autres types d’apnées du sommeil.

 

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil est le plus fréquent et serait retrouvé chez environ 4% des hommes et 2% des femmes. On le retrouve le plus souvent chez les hommes de 30 à 60 ans et chez près de cinq millions de personnes en Europe.

Certaines personnes sont plus sujettes au syndrome d’apnée obstructive du sommeil. On retrouve parmi elles :

  • Les personnes âgées de plus de 50 ans
  • Les hommes âgés de moins de 50 ans semblent avoir plus de risque d’être atteint par ce trouble que les femmes de moins de 50 ans
  • Les personnes obèses
  • Les individus présentant un problème cardiaque
  • Les individus d’origine africaine ou asiatique

Aucun commentaire pour "Apnée du sommeil"

Commentez l'article "Apnée du sommeil"