Bêtabloquant

Définition 

Un bêtabloquant, est un médicament possédant la capacité de s'opposer à certains effets des cathécholamines de l'organisme.

Généralités 

Les bêtas-adrénolytiques sont des substances qui paralysent les récepteurs adrénergiques bêta, les rendant du même coup insensibles à l'action de l'adrénaline, et de l'isoprénaline.

Les catécholamines sont des substances chimiques de l'organisme, appartenant aux neurotransmetteurs fabriqués par les neurones (cellules nerveuses). Ces substances permettent le passage de l'influx nerveux entre les neurones, et d'autres cellules (comme la cellule musculaire entre autres).

Classification 

On distingue trois variétés de cathécholamines :

  • L'adrénaline synthétisée dans la médullosurrénale (partie centrale de la glande surrénale située au-dessus du rein). Elle a un rôle de premier plan dans le fonctionnement du système nerveux dit sympathique (système nerveux ayant une action essentiellement excitatrice). Elle stimule :
    • L'appareil cardiovasculaire en entraînant une accélération du cœur.
    • Une hypertension artérielle.
    • Une vasoconstriction (diminution de calibre des vaisseaux).
    • La respiration en dilatant les bronches.
    • Les réserves de sucre des cellules, en favorisant le passage de celui-ci vers le sang et les autres cellules où il est nécessaire.
  • La noradrénaline est localisée essentiellement dans l'hypothalamus. Elle est également synthétisée dans le système nerveux sympathique (ou orthosympathique), situé de chaque côté de la colonne vertébrale. Le système sympathique correspond à la mise en état d'alerte de l'organisme, et à la préparation à l'activité physique et intellectuelle. La noradrénaline est synthétisée (fabriquée) à partir de la dopamine comme précurseur, c'est-à-dire comme produit de base. Elle est également synthétisée au niveau de la médullosurrénale mais en plus faible quantité. Son action s'exerce en se fixant sur 2 types de récepteurs alpha et bêta adrénergiques, et s'effectue entre autres en :
    • Facilitant la transmission de l'influx nerveux.
    • Entraînant la vasoconstriction artérielle (fermeture du calibre des artères).
    • Augmentant la pression artérielle (action supérieure à celle de l'adrénaline).
  • La dopamine est également une catécholamine qui joue un rôle sur le contrôle des mouvements par le cerveau, mais qui ne rentre pas en ligne de compte en ce qui concerne les bêtas-adrénolytiques. Ces derniers se distinguent également les uns des autres selon que leur élimination se fait par le foie ou par les reins. En cas d'insuffisance hépatique, on utilise des bêtabloquants à élimination rénale et inversement. Ils se distinguent également selon qu'ils possèdent ou pas en plus un effet stabilisateur de membrane, appelé également potentialisateur de membrane, est dû à une substance qui se fixe sur la membrane de la cellule, et empêche les ions sodium et potassium de la traverser, la mettant du même coup au repos (action anesthésique locale). La cellule se retrouve donc en état de repos électrique ou équilibre électrique. C'est pour cette raison que certains stabilisateurs de membrane sont utilisés en médecine. C'est le cas entre autres de la quinidine, ou de certains bêtas-adrénolytiques en cardiologie.

Aucun commentaire pour "Bêtabloquant"

Commentez l'article "Bêtabloquant"