Souffle au cœur

Définition 

Le souffle au coeur, ou souffle cardiaque, est la manifestation de l'existence de turbulences lors de la circulation du sang vers le coeur. Il témoigne d'une insuffisance de fermeture des valves mitrales. Il se traduit par un bruit anormal lors de l'auscultation cardiaque.

Généralités 

De façon générale, en médecine, le souffle est un son, un bruit entendu lors de l'auscultation, résultat du passage du sang à l'intérieur d'un canal rétréci. Le plus souvent, le souffle est dû à une anomalie des valvules, replis souples constitués de tissus membraneux situés entre un ventricule et une oreillette, canalisant le sang, l'obligeant à aller toujours dans la même direction (en l'occurrence de l'oreillette vers le ventricule). Le souffle cardiaque est côté de 1/6e à 6 /6e en fonction de sa sévérité.

Le souffle, peut également être le résultat d'une communication entre les deux oreillettes, entre les deux ventricules.

Le canal artériel est le canal qui, pendant la vie intra-utérine du foetus, permet au sang d'emprunter l'artère pulmonaire, et de se rendre dans l'aorte, sans passer par les poumons.

Classification 

Il existe plusieurs variétés de souffle (liste non exhaustive) :

  • Le souffle systolique, bruit apparaissant lors de la contraction du cœur (systole). Ce bruit est perçu à la pointe (côté gauche du thorax). Il signale une insuffisance mitrale (insuffisance de fermeture des valves mitrales qui ne peuvent pas empêcher complètement le sang de revenir dans le ventricule). Ces valves sont situées entre l'oreillette, et le ventricule gauche. Il existe assez fréquemment chez l'adolescent, surtout quand il présente une conformation longiligne, maigre et sportif, la présence d'un souffle systolique discret, localisé, et variable, non pathologique. On parle alors de souffle fonctionnel ou innocent.
  • Le souffle diastolique, résultat d'un reflux de sang au moment de la diastole (remplissage du cœur). Ce souffle s'entend après le deuxième bruit du cœur (roulement diastolique) du rétrécissement mitral (onomatopée de Duroziez).
  • Le souffle anémique apparaît à l'auscultation du cœur chez un individu malade atteint d'une anémie.
  • Le souffle de l'enfant est rarement pathologique (anormal), surtout à partir de 2 ans et en période prépubertaire. L'effort, et l'hyperthermie (élévation de la température) ont tendance à majorer les souffles anorganiques (sans lésion cardiaque). En période périnatale (juste après la naissance), il existe des souffles chez le bébé qui sont des souffles d'adaptation, très fréquents chez les prématurés, et les enfants de petits poids. Ces souffles sont d'intensité modérée, et ne s'accompagnent d'aucun autre signe. Les souffles dus à une malformation cardiaque, se révèlent relativement précocement, mais posent de difficiles problèmes diagnostiques. Le cardio-pédiatre (à la fois cardiologue et pédiatre), après avoir examiné l'enfant, et noté la présence, ou l'absence de pouls asymétrique, d'un essoufflement, d'une augmentation du volume du foie, pratiquera des examens spécialisés complémentaires, pour orienter le diagnostic, et éventuellement adapter le traitement.

Aucun commentaire pour "Souffle au cœur"

Commentez l'article "Souffle au cœur"