Communication inter-ventriculaire

1

Définition 

La communication inter-ventriculaire (CIV) est une malformation cardiaque durant la vie embryonnaire : on parle de « malformation cardiaque congénitale ».

Lors d'une communication inter-ventriculaire, le ventricule gauche et le ventricule droit du coeur sont communicants entre eux, au lieu d'être cloisonnés hermétiquement. 

 

 

Généralités 

Elle se caractérise par la présence d'un ou plusieurs orifices (shunt) au niveau du septum inter-ventriculaire (cloison séparant les deux ventricules cardiaques), susceptibles d'évoluer vers une fermeture spontanée, ou d'entraîner une insuffisance de la pompe cardiaque, nécessitant ou pas une intervention chirurgicale (fermeture).

Ce type de malformation cardiaque est :

  • Soit isolée.
  • Soit associée à une pathologie de l'artère pulmonaire, se caractérisant par une élévation de la tension à l'intérieur de ce vaisseau.

Le shunt (Anglicisme) est la communication pathologique (anormale) entre deux cavités cardiaques, ou entre deux vaisseaux.

  • L'un de ces vaisseaux contient du sang veineux.
  • L'autre contient du sang artériel.

Épidémiologie 

La communication inter-ventriculaire concerne environ 2 à 4 naissances pour 1000 enfants vivants.

Historique 

La maladie de Roger (en anglais Roger's disease), décrite en 1879, correspond à une forme mineure de communication inter-ventriculaire.

Aucun commentaire pour "Communication inter-ventriculaire"

Commentez l'article "Communication inter-ventriculaire"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.