Syndrome métabolique

1

Définition 

Le syndrome métabolique se caractérise par la présence de plusieurs troubles physiologiques et biochimiques, qui sont des signes d'un risque de maladie cardiovasculaire ou de diabète.

Il se définit avant tout par le fait qu'un individu ne supporte pas le glucose (sucre simple), et l'on parle pour cette raison d'intolérance au glucose.

 

Généralités 

Par définition, le terme métabolique désigne ce qui se rapporte au métabolisme, qui est l'ensemble des réactions chimiques se produisant au sein de l'organisme et par lesquelles certaines substances s'élaborent (anabolisme), ou se dégradent (catabolisme). Il n'existe pas de consensus face à une définition précise du syndrome métabolique.

 

CAUSES DU SYNDROME MÉTABOLIQUE

Les causes du syndrome métabolique semblent être à la fois génétiques et environnementales.

Selon un spécialiste de la question, le professeur Jean-Pierre Desprès (directeur de recherches au Quebec Heart Institute), il existe une évidence : celle que l'obésité abdominale est au coeur du problème. Il affirme que la présence, chez un individu, d'une circonférence abdominale supérieure à 100 cm, associée à une élévation des triglycérides dans le sang avec un faible niveau (c'est-à-dire une quantité insuffisante) de HDL cholestérol, constituent une probabilité de survenue d'un syndrome métabolique supérieure à 80 %.

 

SYMPTÔMES DU SYNDROME MÉTABOLIQUE

Les patients présentant un syndrome métabolique ont, en plus de l'intolérance au glucose, au moins 2 des symptômes suivants :

  • une hypertriglycéridémie : élévation du taux de triglycérides dans le sang
     
  • une hyperlipidémie post-prandiale : élévation du taux de graisses dans le sang après un repas. L'hyperlipidémie se définit comme un taux élevé de triglycérides (supérieur ou égal à 145 mg/dl) et /ou un faible taux de HDL-cholestérol (< 35 mg/dl chez les hommes et < 40 mg/dl chez les femmes).
     
  • une diminution du HDL cholestérol et une augmentation du LDL cholestérol (appelé familièrement "mauvais cholestérol"
    Le LDL est une partie du cholestérol total ainsi nommé parce qu'il est transporté par des protéines spécifiques : les LDL (pour Low Density Proteins : protéines de basse densité). Le taux de LDL cholestérol dans le sang permet d'évaluer le risque de maladies coronariennes (rétrécissement des vaisseaux qui irriguent le cœur à cause d'une accumulation de graisses).
     
  • une présence de tissus adipeux plus importante que la moyenne au niveau des viscères (obésité)
     
  • une microalbuminurie : quantité d'albumine éliminée dans les urines supérieure ou égale à 20mg/min
     
  • une hyperuricémie : élévation de l'acide urique dans le sang

 

DIAGNOSTIC DU SYNDROME MÉTABOLIQUE

Selon les Canadiens, la mesure du taux d'insuline dans le sang à jeun, est sans doute un bon marqueur, mais difficile à mettre en pratique.

 

PRÉVENTION DU SYNDROME MÉTABOLIQUE

La prévention du syndrome métabolique passe bien entendu par la diminution de 5 à 15 % du poids du corps, ce qui diminue automatiquement d'environ 30 % le tissu adipeux des viscères.

La quantité de graisses saturées consommée doit également être inférieure à 10 %, associée à une élévation de la consommation des fibres alimentaires à plus de 15 grammes par 1 000 calories consommées. 

La prévention passe également par une activité physique quotidienne : au choix, soit une heure de marche par jour, soit une demi-heure de footing, soit une heure de piscine deux fois par semaine, soit 1 h 30 de vélos trois fois par semaine.

Aucun commentaire pour "Syndrome métabolique"

Commentez l'article "Syndrome métabolique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.