Fibromyalgie

Grec : mus : muscle, et algos : douleur.

Définition 

La fibromyalgie qui touche environ 2 à 2,5 pour 100 de la population mondiale (ce qui fait un million et demi de français concernés), est une maladie.

Après avoir été considérée comme un syndrome, c'est une maladie caractérisée par un état douloureux musculaire chronique (myalgies diffuses) étendu ou localisé à des régions du corps diverses. Ces douleurs sont également présentes au niveau des racines des membres (on parle de douleurs rhizoméliques), et concernent avant tout, les insertions des tendons des muscles sur les os.

Une autre caractéristique importante à retenir, est l'absence d'un syndrome inflammatoire biologique. Ceci signifie qu'aucuns examens biologiques, aucune analyse de sang ne montrent d'inflammation à quelque niveau que ce soit de l'organisme. 

Les principaux symptômes dont se plaignent les individus atteints de fibromyalgie, en dehors de la douleur, sont un sommeil perturbé, des paresthésies des membres supérieurs (fourmillements), des perturbations psychiques importantes à type de dépression essentiellement, des douleurs à la pression (légère) de certaines zones précises du corps (point de Janus), une impression de crispation des mains et une fatigue générale intense, entre autres .

Le terme algie désigne une douleur d'un organe ou d'une région de l'organisme mais qui ne correspond pas à une lésion anatomique visible ou s'expliquant objectivement.

Généralités 

Cette pathologie essentiellement féminine (environ 80 % des cas), de survenue tardive (après 50 ans) mais dont il existe des cas avant 35 ans, amène à consulter de plus en plus fréquemment dans certains cabinets médicaux spécialisés (médecine générale, rhumatologie, ostéopathie, neurologie). Les individus atteints de fibromyalgie sont moins nombreux à partir de 70 ans. Cette affection consiste en :

  • Des douleurs musculaires.
  • Des troubles du sommeil.
  • Une fatigue.
  • Un ralentissement des activités quotidiennes professionnelles ou autres.

De façon générale, le patient atteint de fibromyalgie, ressent un malaise, se caractérisant par une douleur généralisée, associée à une importante fatigue, plus précisément un surcroît de fatigue. D'autre part, certaines zones de son corps, sont plus sensibles au toucher que d'autres, ce qui l'empêche d'accomplir les tâches inhérentes au quotidien, aggravant du même coup son état psychologique.

Les répercussions immédiates de la fibromyalgie, semblent être avant tout, l'incapacité pour le patient de récupérer la nuit, aggravant de ce fait le processus asthénique (de la fatigue). Des enquêtes médicales tendent à prouver le lien entre la fibromyalgie et un sommeil insuffisamment récupérateur.

La fibromyalgie est au centre d'une polémique actuellement, tout du moins en France, concernant globalement les patients et de plus en plus le corps médical. En effet, de plus en plus, les patients présentant ce type de syndrome, se sentent délaissés par le corps médical, qui donne l'impression de ne pas s'intéresser à eux. Le patient, dans un premier temps, ne sait à quel type de spécialiste il doit s'adresser. Est-ce un rhumatologue (spécialiste des maladies concernant les articulations), un neurologue (spécialiste des maladies concernant le système nerveux), un gériatre (spécialiste des patients âgés), un psychologue (spécialiste des maladies psychologiques), un psychiatre (spécialiste des maladies neuro- psychologiques), ou tout simplement un généraliste.

La deuxième problématique, est la formation (insuffisante pour ne pas dire inexistante) du corps médical concernant cette affection inclassable (pour l'instant). Chaque spécialiste, semble se renvoyer la balle, pour ne pas dire le patient qui lui, bien entendu, se sent abandonné (ce qui n'arrange pas son état de santé).

La troisième problématique concernant la fibromyalgie est l'absence de résultats objectifs, vue du côté médical, en ce qui concerne les analyses biologiques. Ce qui semble faire de cette affection une maladie quasi imaginaire de la part du patient, du moins c'est l'impression qu'ont les médecins, qui sont amenés à être consultés par des personnes cataloguées fibromyalgiques.

Longtemps, la fibromyalgie a été considérée comme une affection proche, ou en tout cas, ayant des points communs avec le syndrome de la fatigue chronique. Cette affection reconnue par l'OMS depuis 1992 et qui figure dans la liste de ICO-10 rhumatisme non spécifié, est quelquefois confondue avec d'autres affections concernant, de façon globale, le muscle et le squelette.

Épidémiologie 

La fibromyalgie appelée aussi fibrosite, polyenthésopathie, syndrome polyalgique est une maladie, qui est généralement controversée et passe pour une pathologie psychosomatique.

C'est la raison pour laquelle elle a, et elle est, encore longtemps négligée par le corps médical. Il faut néanmoins savoir qu'elle fait l'objet de recherches, de plus en plus poussées, de façon à essayer de trouver sa cause et sa physiopathologie (mécanisme de survenue d'une maladie).

Enfin sa définition ne cesse de changer et d'évoluer.

Cette affection, qui touche essentiellement la femme, concerne rarement les individus avant 35 ans.

Historique 

Hench propose en 1976 le terme de fibromyalgie.

Les critères qui permettent de poser le diagnostic de fibromyalgie ont été élaborés et validés en 1990 par le Collège américain de rhumatologie (ACR).

Aucun commentaire pour "Fibromyalgie"

Commentez l'article "Fibromyalgie"