Pleurésie

Grec : pleuron : côté.

Définition 

La pleurésie est l'inflammation de la plèvre (membrane de recouvrement et de protection des poumons) survenant soit de façon aiguë (relativement rapidement) soit de façon chronique (s'étalant sur une longue période). La pleurésie s'accompagne ou pas de présence de liquide (épanchement). Le terme pleurite désigne plus précisément une pleurésie sèche (sans liquide).

Classification 

On distingue plusieurs variétés de pleurésie selon la nature du liquide présent, la maladie en cause, le siège de l'épanchement et l'état du patient :

  • Pleurésie sérofibrineuse (liquide clair contenant de la fibrine)
  • Pleurésie hémorragique (liquide contenant du sang)
  • Pleurésie purulente (liquide contenant du pus) appelée également empyème ou pyothorax
  • Pleurésie chyleuse (présence de lymphe) appelée également chylothorax
  • Pleurésie cancéreuse (survenant à la suite d'une néoformation : un cancer)
  • Pleurésie rhumatismale (due à un rhumatisme)
  • Pleurésie tuberculeuse (après infection par le bacille de Koch)
  • Pleurésie faisant suite à une gangrène
  • Pleurésie virale
  • Pleurésie bactérienne (pneumocoque, staphylocoque, streptocoque etc.)
  • Pleurésie double c'est-à-dire localisée au médiastin (zone située entre les poumons et contenant le cœur et les gros vaisseaux), au diaphragme, entre les lobes pulmonaires
  • Pleurésie de l'enfant
  • Pleurésie de l'individu âgé
  • Pleurésie épidémique (appelée entre autres maladie de Bornholm)

  • La pleurésie aiguë
    se caractérise par la présence d'inflammation de la plèvre sans épanchement pleural. C'est la raison pour laquelle on parle de pleurésie sèche ou fibrineuse. L'autre caractéristique de ce type de pleurésie est la présence d'un épanchement ne contenant pas de pus à l'intérieur de la cavité pleurale (pleurésie sérofibrineuse). Un épanchement pleural se caractérise par la présence d'un liquide dans la cavité pleurale.

    La pleurésie chronique est le plus souvent la conséquence d'une infection par la tuberculose. Cette variété de pleurésie est susceptible d'évoluer vers un empyème tuberculeux (présence de pus dans certaines cavités l'organisme). Parmi les pleurésies chroniques, il faut citer les pleurésies dues au cancer du poumon, ou lymphome malin et l'infarctus du poumon. Quand le cancer du poumon provient de la plèvre, on parle de mésothéliome.

    Aucun commentaire pour "Pleurésie"

    Commentez l'article "Pleurésie"