Cancer primitif du poumon

Définition 

Le cancer primitif du poumon  est une tumeur maligne qui prend son origine dans la muqueuse (couche de cellules recouvrant les organes creux en contact avec l'air) tapissant les bronches (conduits aériens issus de la division en deux de la trachée, prolongés par leurs ramifications).

Environ 50% des patients atteints de cancer pulmonaire, ont des métastases (dissémination de la tumeur cancéreuse loin de son foyer de départ).

La survie à 5 ans est d'environ 30 % chez l'homme, et de 50% chez la femme.

                                                                                                                 

Épidémiologie 

Le cancer primitif du poumon (qui n'est pas d'un bon pronostic) atteint chaque année en France environ 30.000 individus.

Le maximum de personnes atteintes par cette pathologie se situe aux environs de 60 ans.

Depuis les campagnes anti-tabac, ce nombre semble régresser légèrement.

Néanmoins, le sexe féminin est plus touché qu'auparavant.

Classification 

Après une étude microscopique des biopsies (prélèvements) des cellules cancéreuses du poumon, on distingue 2 variétés de cellules :

  • Le carcinome petites cellules.
  • Le carcinome à petites cellules de Kulchitzky Masson (20 à 25% des cas).

Ces cellules sont issues d'épithéliums (rassemblement de cellules formant une couche de revêtement) des poumons. On distingue trois types :

  1. Type 1 ou carcinoïde typique, dont le pronostic est bon.
  2. Type 2 ou carcinoïde atypique, dont le pronostic est moins bon.
  3. Type 3 ou carcinome à petites cellules, dont le pronostic est le moins bon de toutes les tumeurs bronchiques, et dont les métastases sont relativement précoces. Ce terme de carcinome à petites cellules concerne :
  • Le cancer épidermoïde (30 à 35 % des cas), d'évolution assez lente, s'accompagnant de métastases tardives.
  • L'adénocarcinome (30 à 35 % des cas), se caractérisant par la destruction de la paroi des bronches. Il donne fréquemment des métastases, et se développe essentiellement sur des cicatrices pulmonaires d'origine fibreuse.
  • Le cancer bronchiolo-alvéolaire (voir ci-après).
  • Le sarcome (tumeur maligne qui se développe aux dépens du tissu conjonctif du poumon), de mauvais pronostic. Le tissu conjonctif est le tissu de comblement et de soutien de l'organisme.
  • Le lymphome hodgkinien ou non hodgkinien (souvent associé à l'inhalation de polluants atmosphériques).

2 commentaires pour "Cancer primitif du poumon"

Portrait de téméssa
J'aime 0

Bonsoir a tous , et bonne année , car malgré notre galère notre vie continue ...On m a découvert en avril 2015 un cancer de l apex du poumon gauche tumeur de 18 sur 23 mm... non a petites cellules ... malheureusement il y a eu des métastases sur la plèvre donc pas operable de plus que le liquide lymphatique était partit dans les poumons ... j ai un traitement chimio a base de hormonothérapie ciblée , je produit une molécule rarissime ! d ou ce traitement .... après 7 mois de traitement plus de liquide lymphatique , plus de métastases et la tumeur de 18 sur 23 au départ était au mois d août de 10 et demi sur 15 mm .je continue mon hormonothérapie ciblée ..pas tout les jours facile mais je m accroche a ce changement de vie brutal .... j aimerais échanger des conversations avec des personnes dans le même cas ....merci beaucoup a bientôt de vous lire ...

Portrait de Mounir EZ
J'aime 0

Bonjour Teméssa

malheureusement ce mal tout le monde et les traitements sont trés lourd mais il faut s'accrocher ( je sais ce que c'est malheureusement sans entrer dans les détails).
J'aimerai beaucoup voir votre dossier médical afin de juger de l'état d'avancement de mon cas (plévre encore opérable au dires des médecins)

Voila au plaisir de vous lire

Commentez l'article "Cancer primitif du poumon"