Pus

Grec : puon : pus.

Définition 

Le pus est un liquide (exsudat) de couleur tirant sur le vert ou sur le jaune plus ou moins foncé, pathologique dont l'aspect est louche, opaque, contenant :

  • Des globules blancs (polynucléaires) intacts ou altérés.
  • Des cellules des tissus situés au voisinage de la suppuration.
  • Des bactéries vivantes ou mortes.

Généralités 

Il s'agit d'un liquide plus ou moins épais quelquefois contenant des grumeaux.
 

Classification 

On distingue deux variétés de pus :

  • Le pus contenant des germes infectieux. Il s'agit de microbes que l'on appelle pyogènes, c'est-à-dire ayant la capacité d'entraîner des infections suppurantes. Il est possible de mettre en évidence le germe responsable de la formation de ce pus. Pour cela il est procédé à son prélèvement, et une mise en culture du liquide. Quelquefois l'examen direct suffit à identifier le germe responsable. Le prélèvement de pus est susceptible d'être contaminé par un autre germe non responsable de l'infection. Les germes responsables du pus infectieux sont le plus souvent :
  • En dehors des bactéries, les autres germes pouvant entraîner du pus sont :
    • Les amibes qui donnent un pus de couleur brune.
    • Les germes anaérobies (ne nécessitant pas d'oxygène pour se multiplier), et dans ce cas le pus est de couleur grise, s'accompagnant d'une odeur fétide.
  • Le pus aseptique est un pus qui ne contient aucun germe. Il apparaît dans certaines affections au cours desquelles le patient fabrique des anticorps contre ses propres tissus (phénomène d'auto-immunité). Au cours de la tuberculose, ou lors de la pénétration d'une substance non acceptée par les tissus de l'organisme, on constate également une suppuration aseptique. L'exemple même du pus aseptique, est le pus des urines qui ne contient qu'une variété de globules blancs morts (les polynucléaires).

Aucun commentaire pour "Pus"

Commentez l'article "Pus"