Globule blanc

Latin : globulus : petite boule.
Grec : leukos : blanc et kutos : cellule.

Définition 

Les globules blancs, également appelés leucocytes, correspondent à des cellules du système immunitaire, et jouent essentiellement un rôle dans la défense de l'organisme contre les agents étrangers.

Généralités 

Le terme globule désigne une boule de forme sphérique et de petite taille. Ce terme est utilisé pour désigner :

  • Les globules rouges (hématies).
  • Les globules blancs (leucocytes).
  • Les globules polaires de Robin qui sont des petites cellules constituées lors de la division des ovocytes (oeufs provenant de l'ovaire) au moment de l'ovogenèse (fabrication de l'ovule dans l'ovaire) qui dégénéreront ensuite.

Historique 

Les leucocytes ont été étudiés par Charles Robin au XIXeme siècle.

Classification 

On distingue trois classes de globules blancs :

  • Les granulocytes ou polynucléaires, qui sont séparés en trois types : 
    • Neutrophiles, de forme généralement sphérique, ils constituent la moitié de la population totale des globules blancs. Ils ont un volume double de celui des globules rouges. Les granulocytes neutrophiles, possèdent un mélange de protéines ayant les caractéristiques de celles des antibiotiques : on les appelle à juste titre les défensines. Leur noyau est composé de 3 à 6 lobes, d'où leur nom de polynucléaires. Grâce à des enzymes, ils possèdent une activité de phagocytose, c'est-à-dire de digestion des corps étrangers et plus particulièrement des bactéries.
    • Eosinophiles, représentent 2 à 4 % de la totalité des globules blancs. Leur noyau comprend généralement 2 lobes. Leur rôle consiste à assurer la défense contre certains parasites (ténia, oxyure, douve, schistosome) trop gros pour être phagocytés (digérés). Ces parasites pénètrent dans l'organisme par l'intermédiaire du tube digestif (poisson cru, viande de porc), ou à travers la peau, et vont se loger le plus souvent dans la muqueuse du tube digestif (intestins), ou des poumons. C'est là que les polynucléaires éosinophiles se chargent de leur destruction, en libérant des enzymes qui vont permettre leur digestion. Les polynucléaires éosinophiles, interviennent également dans les réactions d'allergie, en détruisant les protéines étrangères (allergènes), et les complexes (associations) antigène-anticorps à l'origine des allergies.
    • Basophiles, sont les moins nombreux des globules blancs (0,5 % de la population totale de leucocytes). Cette variété de globules blancs contient de l'histamine, qui est un médiateur (messager) sécrété pendant la réaction inflammatoire, et au cours de l'allergie. L'histamine entraîne la vasodilatation (augmentation du calibre des vaisseaux), et attire les autres globules blancs dans la région concernée par l'inflammation (chimiotactisme).
  • Les monocytes ou macrophages, se multiplient et s'activent en cas d'infection chronique (durant dans le temps) comme la tuberculose entre autres. Ils interviennent très efficacement dans la lutte contre les virus, et contre certains parasites, et bactéries situés à l'intérieur des cellules. Ils participent, avec les lymphocytes, à la défense de l'organisme par l'intermédiaire du système immunitaire en les lançant.
  • Les lymphocytes, sont relativement nombreux mais peu abondants dans la circulation sanguine. On les trouve essentiellement dans les ganglions lymphatiques, la rate où ils jouent un rôle important dans l'immunité. Il existe deux types de lymphocytes :
    • Les lymphocytes T. appelés également lymphocytes T. tueurs, ou lymphocytes T. suppresseurs. Ils participent à la réaction immunitaire en combattant spécifiquement les cellules infectées par un virus, ainsi que les cellules cancéreuses.
    • Les lymphocytes B. qui donnent naissance aux mastocytes fabricants les anticorps (immunoglobulines) qui sont libérés dans le sang. 

Aucun commentaire pour "Globule blanc"

Commentez l'article "Globule blanc"