Streptocoque

Définition 

Les streptocoques sont des bactéries de forme arrondie, disposées en chaînette, et qualifiées de gram positif.

Les variétés les plus souvent retrouvées chez l'homme, sont le streptocoque pneumoniae (ou pneumocoque), et l'entérocoque.

Généralités 

Certains streptocoques (sont relativement nombreux) font partie de la flore normale d'un individu, c'est-à-dire de l'ensemble des bactéries, qui vivent habituellement à l'intérieur, ou sur le corps humain.

En effet, les streptocoques colonisent habituellement et normalement les poumons, le tube digestif, l'appareil urinaire et génital.
 

Classification 

On distingue environ 20 groupes de streptocoques dont les plus connus sont les streptocoques du groupe A., du groupe B, du groupe D, et les streptocoques non groupables appelés également streptocoques oraux.

  • Les streptocoques du groupe A (groupe comprenant la grande majorité des streptocoques pathogènes pour l'homme) :

Ils sont appelés également streptocoques pyogènes et sont capables de sécréter des substances à l'origine d'affections comme la scarlatine, la méningite, les infections cutanées, certaines angines, l'érysipèle (maladie de la peau se manifestant essentiellement par des plaques éruptives rouges brillantes sur la face). Les streptocoques du groupe A, sont également à l'origine de complications lors de :

Les streptocoques pyogènes sécrètent de nombreuses enzymes (streptolysine O et S, streptokinase).

  • Les streptocoques du groupe B dont la présence habituelle est normale dans l'intestin et dans les organes génitaux féminins, peuvent être à l'origine de certaines septicémies et de méningite néonatale (du nouveau-né). 

La septicémie est une infection générale grave secondaire à la propagation dans le sang de bactéries pathogènes à partir d'une porte d'entrée dans l'organisme.

  • Les streptocoques du groupe D comprennent les streptocoques bovis, mais également les streptocoques faecalis. Ils sont habituellement présents à l'intérieur de l'organisme de l'homme. 

Néanmoins les streptocoques du groupe D sont parfois à l'origine de septicémie et d'endocardite (infection et inflammation de la paroi de l'intérieur du cœur).

Les streptocoques du groupe D peuvent également être responsables d'infections urinaires qui, le plus souvent, sont résistantes aux antibiotiques.

  • Les streptocoques non groupables  sont les bactéries commensales (vivant dans un organisme sans occasionner de problèmes) de la bouche.

Ces bactéries sont généralement à l'origine de caries dentaires, mais également d'endocardite dont l'évolution est lente (maladie d'Osler).

Dans ce groupe de streptocoque, on trouve :

  • Le streptocoque sanguis.
  • Le streptocoque mitis.
  • Le streptocoque mutans (retrouvé dans la plaque dentaire).
  • Le pneumocoque, agent de la pneumonie franche lobaire aiguë mais également d'autres affections des voies respiratoires, de la péritonite, de l'endocardite (inflammation des cavités cardiaques), de certaines méningites, de certaines péricardites (inflammations des membranes de protection du cœur) et de certaines septicémies.
  • Le streptocoque à l'origine de l'érysipèle. Quand on veut mettre en évidence son germe, il faut faire un prélèvement à la surface de la plaque enflammée, et l'antibiogramme doit être pratiqué le plus précocement possible, avant l'utilisation des antibiotiques. Les hémocultures, c'est-à-dire la mise en culture du prélèvement au laboratoire, ne sont positives que dans environ 5 % des cas. Certains médecins pratiquent des prélèvements par une ponction, puis une aspiration, après avoir injecté du sérum salé. Le médecin doit rechercher par analyse de sang une élévation du taux des antistreptolysines O (ASLO) ou des anti-streptodornases (ASD) sur deux analyses faites à 15 jours d'intervalle. On n'aura la confirmation de l'infection par un streptocoque que dans 30 à 50 % des cas. Il ne faut pas attendre les résultats de l'analyse, et donner les antibiotiques rapidement. Celle-ci montre également une augmentation des polynucléaires neutrophiles (globules blancs ayant la capacité de phagocytose, c'est-à-dire de capturer et de digérer les bactéries et d'autres germes) pouvant atteindre des chiffres importants de l'ordre de 15 000.  Le syndrome inflammatoire est en règle très marqué (VS à 80 mm à la 1re heure ; la protéine C réactive ou CRP supérieure à 100 mg/L) mais n'atteint son maximum que 7 à 10 jours après le début de l'infection, ce qui limite son intérêt diagnostique. Il mettra plusieurs semaines à régresser.

Aucun commentaire pour "Streptocoque"

Commentez l'article "Streptocoque"