Ponction

Latin : pungere: piquer.
1

Définition 

Geste consistant à effectuer un prélèvement de tissu (ensemble des cellules) ou de liquide dans un organe.

Généralités 

Ce geste, de façon générale est une opération consistant à pratiquer une ouverture étroite à un organe permettant ainsi à un liquide normal ou pathologique de sortir. La ponction est soit exploratrice (ayant pour but de préciser un diagnostic) soit évacuatrice, curative (paracentèse, thoracocentèse, évacuation d'un abcès, etc.).

Classification 

On décrit plusieurs types de ponction (liste non exhaustive) : La ponction d'un hématome (ponction d'une collection de sang ancien) La ponction-biopsie hépatique (prélèvement d'échantillons du foie) La ponction rachidienne (prélèvement de liquide céphalo-rachidien au niveau de la colonne vertébrale). La ponction articulaire (prélèvement de liquide articulaire dans une articulation) L'amniocentèse: examen largement employé en obstétrique, consistant à prélever du liquide amniotique afin de procéder à l'analyse des cellules du fœtus flottant dans ce liquide, et permettant de déterminer s'il existe ou pas une malformation du fœtus en établissant son caryotype, c'est-à-dire la carte des chromosomes contenus dans ses cellules. La péricardiocentèse : ponction du péricarde (membrane de recouvrement et de protection du cœur). Ce geste peut s'effectuer en passant par l'épigastre. Le cathétérisme cardiaque peut se faire par la méthode du suédois Seldinger qui est une technique permettant d'effectuer une ponction percutanée (à travers la peau) d'une artère, le plus souvent l'artère fémorale au pli de l'aine (pli inguinal) permettant ainsi l'introduction d'un cathéter à travers une aiguille adaptée (aiguille de Hoffmann). Le cathétérisme cardiaque se faisant en utilisant une aiguille de Desilet-Hoffmann. Il s'agit d'un matériel dont le but est de transpercer la peau puis les vaisseaux selon la méthode de Seldinger (voir ci-dessus). Dans ce cas, l'aiguille laisse le passage à un mandrin. Le mandrin (en anglais : stylet, mandrin) est une tige constituée de métal amovible qui bouche l'intérieur (on parle de la lumière) d'une aiguille (ou d'une sonde) permettant d'effectuer des injections. L'aiguille guidée par celui-ci met en place un tube qui remplace alors l'aiguille. Après avoir mis le mandrin, il est possible d'introduire de manière non traumatisante diverses sondes nécessaires au cathétérisme. La ponction sous-costale (il s'agit alors de la méthode de Marfan), dans le 5e espace intercostal gauche, c'est-à-dire l'espace court située entre la quatrième et la cinquième côte. Dans ce cas, l'aiguille est (dans la mesure du possible), guidée par échocardiographie. Quelquefois, l'abord se fait chirurgicalement. Plus précisément, la voie de Marfan et de Larrey, Jaboulay et Marfan (Marfan's method), mise au point en 1911, est une technique de ponction au cours de laquelle l'aiguille est enfoncée au-dessous de l'appendice xiphoïde, vers le haut, en passant au ras de la face postérieure du sternum. La ponction ventriculaire consiste à introduire une aiguille dans les ventricules latéraux du cerveau (cavité située au centre du cerveau et contenant le liquide céphalo-rachidien), chez l'enfant à travers la fontanelle (espace de nature membraneuse compris entre les os du crâne du nouveau-né et du nourrisson et qui s'ossifie avec le temps) et chez l'adulte après avoir effectué une trépanation (trépano-ponction).

Aucun commentaire pour "Ponction"

Commentez l'article "Ponction"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.