Erysipèle ou érésipèle

Définition 

L'érysipèle est une infection de la peau d’origine bactérienne (streptocoque b-hémolytique), pouvant toucher également les tissus situés au-dessous de l’épiderme (derme et hypoderme).

Généralités 

L’érysipèle classique est constitué d’une plaque rouge brillante, accompagnée d’une fièvre importante aux environs de 40°C.

Les antibiotiques ont rendu les bactéries à l’origine de cette maladie inoffensives, mais des complications locales ou des récidives peuvent survenir.

Cette maladie, qui touche essentiellement les membres inférieurs, est sans doute favorisée par l'insuffisance veineuse.

Elle touchait autrefois essentiellement le visage. La diminution de cette localisation semble due à l’utilisation des antibiotiques de façon plus précoce que jadis.

L’érysipèle se situe rarement au membre supérieur ou au niveau de l’abdomen.

Malgré les progrès de l'hygiène, et le développement de l'antibiothérapie, l'érysipèle est en constante augmentation en France depuis les 20 dernières années.

Épidémiologie 

L’érysipèle touche l'adulte après 40 ans, avec un âge moyen de survenue vers 60 ans.

ll existe parfois une recrudescence saisonnière en été et en automne, bien que cette notion ne soit pas vérifiée dans tous les cas.

Classification 

Les différents degrés de gravité sont en rapport avec d’autres maladies éventuellement associées, comme le diabète ou l’alcoolisme.

Ils se traduisent localement par l’apparition d’un petit purpura (petit épanchement de sang au niveau de la peau ou des muqueuses, réalisant des petites taches de sang ressemblant à de minuscules bleus).

Il existe également des formes d’érysipèle que l’on appelle subaiguës, où la fièvre et l’augmentation des globules blancs sont modérés voire absents.

Aucun commentaire pour "Erysipèle ou érésipèle"

Commentez l'article "Erysipèle ou érésipèle"