Arthrite

Grec : arthron : articulation.

Définition 

L'arthrite est le nom donné aux affections inflammatoires aiguës, ou chroniques, qui touchent les articulations.

 

Généralités 

  • Quand une seule articulation est atteinte, on parle de monoarthrite
  • Quand deux ou plusieurs articulations sont touchées, il s'agit d'oligo-arthrite, puis de polyarthrite.

Classification 

Il existe plusieurs variétés d'arthrites (liste non exhaustive) :

  • L'arthrite aiguë est une arthrite qui apparaît brutalement, sans prévenir, s'accompagnant d'inflammation avec rougeur, douleur, chaleur et gonflement. Le type même d'arthrite aiguë, est la crise de goutte dont les symptômes sont susceptibles de régresser totalement en quelques jours, grâce au traitement. Chez certains malades, cette variété d'arthrite guérit spontanément.
  • L'arthrite réactionnelle appelée également rhumatisme post-infectieux. Celle-ci survient quelques semaines après une infection banale respiratoire, urinaire, génitale ou digestive. Elle se rencontre au niveau des poignets, des doigts, des membres inférieurs. Sa localisation des deux côtés du corps et les séquelles qui régressent d'habitude en quelques semaines, sont spécifiques de cette maladie. Son origine semble être un mécanisme immunologique en réponse à une infection par divers germes (virus, bactéries). Ce genre d'affection semble plus fréquent chez les individus appartenant au groupe HLAB 27.
  • La spondylarthrite  est une arthrite des membres accompagnée d'une inflammation de la colonne vertébrale (rachis), et des articulations situées entre le bassin, et l'os sacré (articulations sacro-iliaques).
  • L'acropolyarthrite est une arthrite touchant les articulations distales, comme les mains et les pieds.
  • La polyarthrite rhizomélique est une arthrite touchant les articulations des racines des membres, comme les épaules et les hanches.
  • Le rhumatisme articulaire aigu (ou maladie de Bouillaud) est l'une des principales arthrites inflammatoires aseptiques (absence de microbes). Il touche essentiellement les genoux et les chevilles, et se caractérise par des douleurs articulaires importantes, et de courte durée. Ces douleurs de type migrant, passent d'une articulation à l'autre, en quelques jours. Cette variété de rhumatisme, se caractérise également par une tendance à donner des complications cardiaques de type cardite (inflammation du coeur) rhumatismale.
  • L'arthrite chronique évolue sur une très longue période, pendant plus de trois mois. Habituellement on constate, après biopsie de l'articulation atteinte, un épaississement, et une inflammation de la membrane synoviale, qui sont quelquefois responsables d'une érosion et d'une destruction du tissu cartilagineux et de l'os.
  • L'arthrite chronique juvénile ou polyarthrite chronique de l'enfant. Cette variété d'arthrite, s'accompagne d'une inflammation qui commence avant l'âge de 16 ans, et qui persiste généralement trois mois. Elle survient isolée, sans qu'il existe d'autres pathologies osseuses, ou articulaires connues. Elle comprend trois groupes :
    • La forme systémique (maladie de Still) s'accompagnant d'une élévation de la température.
    • La forme mono et pauci articulaire, ne touchant qu'un petit nombre d'articulations.
    • La forme polyarticulaire (touchant plusieurs articulations). L'évolution de cette variété d'arthrite, se poursuit quelquefois à l'âge adulte.
  • L'arthrite gonococcique est une arthrite d'origine infectieuse, due au gonocoque (Neisseria gonorrhoeae) à l'intérieur de l'articulation. L'infection démarre généralement au niveau de l'appareil génital ou urinaire, surtout chez la femme. Ce type d'arthrite, est le plus souvent une monoarthrite aiguë (inflammation d'une seule articulation, survenant sur une courte période), et quelquefois une polyarthrite (plusieurs articulations sont concernées). Le diagnostic de cette affection, repose sur la mise en évidence, et l'isolement du germe dans l'articulation, ou dans l'appareil génital. En commençant le traitement rapidement, par l'utilisation d'antibiotiques adaptés, on évite la dégradation des articulations.
  • L'arthrite rhumatoïde (ou polyarthrite rhumatoïde). C'est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques, dont l'origine n'est pas connue avec précision, mais qui appartient à une variété de maladies auto-immunes (le malade fabrique des anticorps contre ses propres tissus). Il touche environ 0,5% de la population (la femme 4 fois plus souvent que l'homme), et survient essentiellement entre 35 et 55 ans. Il entraîne une inflammation de la synovie (membrane tapissant l'intérieur des articulations), et la destruction progressive de l'os et du cartilage, qui survient précocement au cours des premières années. Les zones situées en dehors de l'articulation, ne sont pas indemnes de lésions :
  • L'arthrite mélitococcique est une arthrite dont le responsable est le mélitocoque, germe de la brucellose (mélitococcie), isolé à l'intérieur d'une articulation pathologique.
  • L'arthrite microcristalline correspond à une variété d'arthrites dues à la présence, dans la cavité articulaire, de microcristaux (minuscules cristaux) responsables d'arthrite aiguë, entraînant une inflammation majeure, et des douleurs importantes, évoluant par accès qui persistent plusieurs jours. La goutte correspond à ce type d'arthrite. Au cours de cette affection, on constate à l'intérieur de l'articulation, la présence de petits cristaux d'acide urique. La chondrocalcinose articulaire est une variété d'arthrite microcristalline. Dans cette pathologie sont mis en évidence des cristaux de pyrophosphate de calcium qui nécessitent, comme traitement, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ne contenant pas de corticoïdes) et de la colchicine.
  • L'arthrite déformante juvénile ou ostéochondrite déformante juvénile de la hanche.
  • L'arthrite infectieuse est due à un agent infectieux au sein de l'articulation. Les plus fréquentes sont :
    • Les arthrites à pyogènes.
    • Les arthrites tuberculeuses.
    • Les arthrites gonococciques. Leur diagnostic se fait grâce à l'isolement du germe, après ponction de l'articulation. Leur traitement nécessite la mise au repos de l'articulation, et l'utilisation d'antibiotiques adaptés aux germes responsables (antibiogramme).
  • L'arthrite déformante ou sèche appelée également rhumatisme osseux partiel, ou rhumatisme articulaire chronique partiel. Cette variété d'arthrite touche surtout le vieillard, et se caractérise par des surfaces articulaires abîmées. Il s'agit généralement, d'une atteinte d'une et plus rarement de plusieurs articulations qui se déforment.
  • La maladie de Lyme est une maladie due à une bactérie de type spirochète (Borellia burgdorferi) transmise par l'intermédiaire d'une piqûre de tique appartenant au type ixode, et se caractérisant par une atteinte cutanée et neurologique, ainsi que des douleurs musculaires et articulaires récidivantes.
  • L'arthrite à adjuvant de Freud est une maladie expérimentale concernant le rat, due à l'injection, sous la peau, de germes particuliers, les mycobactéries. Ceux-ci ont été tués puis placés dans une émulsion à base d'huile. Au cours de ce type d'arthrite on constate, après l'inoculation ( la pénétration dans l'organisme) la présence d'une polyarthrite aiguë (survenant rapidement), évoluant pendant environ 20 jours, et entraînant une destruction associée à une diminution des capacités de mobilisation articulaire (ankylose). Cette variété d'arthrite, est un modèle de laboratoire utilisé afin de comprendre le mécanisme des rhumatismes inflammatoires, et leur traitement.

Aucun commentaire pour "Arthrite"

Commentez l'article "Arthrite"