Arthroscopie

Grec : arthron : articulation et skopein : examiner.
1

Définition 

L'arthroscopie est l'exploration visuelle de l'intérieur d'une cavité articulaire (articulation) à l'aide d'un arthroscope. Cet examen autorise également le traitement in situ (directement sur place) les lésions rencontrées.

 

Généralités 

POURQUOI FAIRE UNE ARTHROSCOPIE ?

  • Un des avantages majeurs de l'arthroscopie est la réduction du temps d'hospitalisation et du délai nécessaire au patient pour reprendre une activité normale.
     
  • Par rapport à la chirurgie habituelle (chirurgie orthopédique classique), l'arthroscopie laisse une cicatrice minime.
     
  • D'autre part, grâce à la miniaturisation de plus en plus poussée du matériel, de nombreuses articulations sont maintenant explorées.
     
  • La qualité des images et leur transmission se sont considérablement améliorés également.
     
  • La presque totalité des tissus composant l'intérieur de l'articulation sont accessibles grâce à l'arthroscopie.

 

TECHNIQUE

On procède tout d'abord à une désinfection locale de l'articulation que l'on désire explorer (application de Bétadine sur la peau en regard de l'articulation).

La cavité articulaire est ponctionnée de façon à introduire dans celle-ci du liquide physiologique (NaCI) ce qui a pour résultat de distendre la cavité.

Une ouverture minimale de l'articulation est pratiquée sous anesthésie locale. Elle va permettre d'introduire l'arthroscope, qui est constitué d'un tube rigide muni d'un système optique et d'instruments qui permettent d'intervenir à l'intérieur de l'articulation (chirurgie intra-articulaire).

Cette technique permet quelquefois de retirer un corps étranger constitué, entre autres, par un morceau de cartilage détaché de son tissu d'origine.

L'arthroscopie peut également servir à remodeler un ménisque, à recoudre, voire à enlever totalement n'importe quelle structure intra-articulaire (cartilage, synoviale). Pour retirer une parcelle de membranes synoviales (tissu fabriquant le liquide synovial facilitant le glissement des surfaces articulaires), le chirurgien fait appel à un outil appelé le rasoir aspirateur.

L'intervention directe par arthroscopie peut également avoir lieu sur les ligaments du genou.

Tous ces gestes, pratiqués par le chirurgien orthopédiste, permettent d'explorer les articulations de gros volume tels que le genou, la hanche, l'épaule, la cheville, le poignet, le coude.

 

Voir notre article Arthroscopie du genou

 

 

Aucun commentaire pour "Arthroscopie"

Commentez l'article "Arthroscopie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.