Femmes et tabac : quelles conséquences ?

Définition 

Plutôt rare jusque dans les années 80, le tabagisme féminin a malheureusement aujourd'hui atteint et dépasse même parfois le niveau du tabagisme masculin.
Ses conséquences sur la santé sont plus vastes. En cause, la physiologie féminine : plus complexe que celle des hommes, elle expose les femmes à des dangers spécifiques.

Femmes et tabac : quelles conséquences ?

Généralités 

On pourrait croire le tabagisme féminin moins meurtrier que le tabagisme masculin : en effet, en terme de morbidité (taux de malades par rapport à une population donnée) et de mortalité, les femmes étaient jusquà récemment moins touchées que les hommes.
Mais cette réalité n'était que provisiore : le tabagisme féminin s'est  développé plus tard que le tabagisme masculin, et les méfaits du tabac mettent un certain nombre d'années (20 à 30 ans en moyenne) avant d'atteindre leur pleine capacité de destruction. On constate déjà que les décès prématurés dûs au tabac (maladies cardiovasculaires, cancer du poumon) affectent plus les femmes que les hommes.

 

Comme les fumeurs, les fumeuses voient s'aggraver le risque de développer de nombreuses pathologies :

  • cancers : du poumon, de la lèvre, de la langue, de la gorge, ...
  • maladies cardio-vasculaires : hypertension, troubles de la coagulation entraînant phlébites, AVC, infarctus, ...
  • maladies pulmonaires : infections, emphysème, BPCO, ...
  • ...

 

Le tabagisme double le risque de développer certains cancers féminins :

 

Le tabac diminue la production d'oestrogènes et accélère leur destruction par le foie, provoquant une carence qui se traduit par :

  • cycles irréguliers
  • augmentation des douleurs liées aux règles
  • risque de développer des pathologies au niveau des seins
  • risque de développer des pathologies au niveau de l'utérus

 

Le tabac associé à la pilule contraceptive (même faiblement dosée en oestrogènes) augmente les risques cardiovasculaires, notamment :

 

Le tabagisme a un impact sur la grossesse :

  • diminution de la fertilité : une fumeuse met 2 fois plus de temps à tomber enceinte qu'une non-fumeuse
  • le risque de fausse couche est multiplié par 2 à 3
  • diminution du poids du foetus (estimé à 15 g par cigarette fumée par la mère) : à la naissance, un bébé né d'une mère fumeuse pèse en moyenne 200 g de moins qu'un enfant né d'une mère non-fumeuse. Le risque qu'il pèse moins de 2,5kg est 2 fois plus important : un faible poids de naissance augmente le risque de complications. 
  • le risque d'avoir un bébé prématuré est multiplié par 2
  • le risque de mort subite du nourrisson est multiplié par 3, y compris si la mère arrête de fumer pendant la grossesse mais reprend après l'accouchement.

 

Le tabagisme a un impact sur la ménopause

  • ménopause avancée : 2 ans plus tôt que pour les non-fumeuses
  • aggravation des troubles liés à la ménopause : problèmes de mémoire, bouffées de chaleur, ...
  • augmentation du risque d'ostéoporose à la ménopause, et par conséquent du risque de fractures

 

Le tabagisme a un impact sur la peau (aggravé en cas d'exposition au soleil)

  • vieillissement cutané prématuré
  • apparition précoce de rides
     

 

Le sevrage tabagique semble plus difficile pour les femmes que pour les hommes, entre autres parce que fumer est utilisée par certaines femmes comme un coupe-faim, et que beaucoup redoutent une prise de poids à l'arrêt de la consommation de tabac.

 

Lire également :

Qu'y a-t-il dans une cigarette ?

Action du tabac sur l'organisme

Dépendance au tabac : quelles causes ?

3 idées reçues sur le tabagisme

Les jeunes et le tabac

Fumer endommage le cerveau

Allaitement et tabagisme

Tabagisme et leucémie de l'enfant

 

 

Crédit photo : Plano corto de mujer fumando - Buenaventura13 - Fotoila.com

 

 

 

 

 

 

Aucun commentaire pour "Femmes et tabac : quelles conséquences ?"

Commentez l'article "Femmes et tabac : quelles conséquences ?"