Thrombus

Grec : thrombos : caillot.

Définition 

Corps obtenu après coagulation du sang, de consistance à moitié solide, de nature spongieuse (ressemblant à de l'éponge) et constitué par une variété de protéine : la fibrine contenue dans le sang. Le caillot a pour rôle de retenir, dans ses mailles, des plaquettes et des globules rouges (hématies) à l'origine de sa coloration rouge très foncé.

Le terme thrombose désigne quant à lui la formation d'un caillot (thrombus) dans un vaisseau sanguin ou dans une des cavités du cœur chez un être vivant. Pour certains auteurs ce terme désigne également les
troubles que la thrombose entraîne.

 

Généralités 

Par extension, le terme de  thrombose biliaire cholédocienne de Chauffard s'applique à la formation de gros calcul se produisant à l'intérieur du cholédoque (canal dans lequel s'écoule la bile et qui s'abouche au duodénum). Le processus aboutissant à la formation de ce gros calcul est le suivant : dépôt de couches successives d'un mélange de cholestérol et de pigments biliaires.

Quand le sang frais est recueilli puis mis au contact de l'air, il se transforme rapidement en une sorte de masse qui, au bout de quelques heures, finit par se rétracter et laisser échapper (par exsudation) un liquide : le sérum qui correspond à la partie liquide du sang. En effet, les éléments figurés (globules blancs, globules rouges et plaquettes) ont été retenus à l'intérieur du caillot et le liquide sérique (le sérum) porte le caillot à sa surface.

Aucun commentaire pour "Thrombus"

Commentez l'article "Thrombus"