Sérum sanguin

Définition 

Le plasma est le composant liquide du sang qui contient le sérum et des éléments coagulants. Lorsque ces derniers sont éliminés, il ne reste plus que le sérum.

C'est un liquide de coloration jaunâtre correspondant à une partie du sang contenant les éléments figurés qui sont :

  • Les hématies (globules rouges).
  • Les leucocytes (globules blancs).
  • Les thrombocytes (plaquettes) en suspension dedans.

Le sérum est débarrassé de la fibrine et d'autres agents responsable de la coagulation .

Généralités 

La différence entre le sérum, et le plasma est minime. Le sérum possède la même composition que le plasma mais il ne contient pas de fibrinogène qui est une variété de protéine précurseur de la fibrine entrant dans la composition du caillot sanguin.

Classification 

On distingue plusieurs variétés de sérums (liste non exhaustive) :

  • Le sérum thérapeutique est obtenu après injection de bactéries pathogènes (à l'origine maladie) à un animal, puis prélevé sur ce dernier qui normalement s'est immunisé, sur un sujet convalescent, ou récemment vacciné. Le sérum est ensuite injecté par voie sous-cutanée ou intramusculaire, à titre préventif ou curatif, contre une maladie infectieuse. C'est le cas par exemple du sérum antidiphtérique, antitétanique.
  • Le sérum antivenimeux est utilisé contre les effets d'une substance toxique, ou contre un venin.
  • Le sérum physiologique est constitué par un soluté (corps dissout dans un solvant, comme du sel dans de l'eau par exemple) de chlorure de sodium (sel de table), isotonique (ayant la même concentration que le sang). Il est administré notamment en cas de déshydratation (perte relativement importante d'eau) entraînant parallèlement une perte saline (de sel). Cette situation se rencontre notamment en cas d'hyperthermie (élévation importante de la température), de déshydratation par manque d'apport hydrique (insuffisance d'apport en eau). Les malades dans cette situation sont généralement accueillis dans un service de réanimation à l'hôpital, et mis sous perfusion entre autres.
  • Le sérum de vérité est un composé contenant des barbituriques (médicaments psychotropes, agissant sur le système nerveux) utilisé en narco-analyse (techniques psychiatriques, ou psycho-analytiques), il permet d'obtenir l'abaissement de la vigilance d'un sujet.
  • Le sérum hétérologue est un sérum immunisant qui est fourni par un individu d'une espèce différente de celle à laquelle appartient un individu auquel on l'injecte.
  • Le sérum immunisant, appelé également immun-sérum, ou immunosérum, est un sérum sanguin qui contient des anticorps ayant la capacité de réagir contre un antigène (corps étrangers pénétrant dans l'organisme). Cet antigène peut être un microbe, une toxine. Cette variété de sérum est quelquefois utilisé en thérapeutique pour donner une immunité (passive) à un individu.
  • Le sérum inactivé, est un sérum sanguin contenant des compléments détruits par une élévation de température. Le complément est un système constitué d'enzymes fabriquées à partir de protéines (globulines), et présentes dans le tissu sanguin (et plus particulièrement dans le plasma qui est la fraction liquide du sang).
  • Le sérum antilymphocyte, est un sérum qui possède la capacité de neutraliser les lymphocytes (variété de globules blancs).
  • Le sérum antimicrobien, est un sérum immunisant qui provient d'un animal ayant reçu des doses croissantes de microbes morts, et quelquefois vivants.
  • Le sérum antitétanique, est un sérum antitoxique provenant de chevaux qui ont été immunisés intensément, et qui est destiné à traiter le tétanos.
  • Le sérum antitoxique, est un sérum immunisant qui provient d'un animal ayant reçu des doses croissantes de toxines microbiennes. Le type même est le sérum antidiphtérique.

Aucun commentaire pour "Sérum sanguin"

Commentez l'article "Sérum sanguin"