Syndrome de Gardner : symptômes, transmission, traitements

Définition

Définition

Le syndrome de Gardner, également appelé polypose adénomateuse colorectale ou polypose rectocolique familiale, est une affection génétique et héréditaire caractérisée par une polypose rectocolique, c’est à dire la formation de milliers de tumeurs bénignes (polypes) au niveau du rectum et du côlon.

Les polypes rencontrés dans cette maladie peuvent être des adénomes ou des polyadénomes.

À lire Layla Richards : le bébé qui a guéri d’une leucémie !

 

 

Généralités

QUELLE EST LA FRÉQUENCE DU SYNDROME DE GARDNER ?

Bien qu’elle soit la plus fréquente des polyposes digestives, cette affection est extrêmement rare et ne touche qu’une infime partie de la population, environ 0.05%.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DU SYNDROME DE GARDNER ?

Les patients souffrant de cette atteinte sont souvent asymptomatiques durant les premières années.

Les symptômes et signes du syndrome de Gardner sont :

  • Kystes sébacés
     
  • Lipomes sous-cutanés
     
  • Tumeurs musculaires du tube digestif bas
     
  • Ostéomes bénins (mâchoires et crâne)
     
  • Anomalie de la denture
     
  • Augmentation du volume de l’épithélium pigmentaire rétinien

COMMENT DIAGNOSTIQUER LE SYNDROME DE GARDNER ?

Le diagnostic du syndrome de Gardner pourra nécessiter :

QUEL EST LE MODE DE TRANSMISSION DU SYNDROME DE GARDNER ?

Le syndrome de Gardner suit un mode de transmission dominant autosomique, c’est à dire qu’il suffit qu’un seul des parents soit atteint par cette pathologie pour que l’enfant la présente également.

QUEL EST LE TRAITEMENT DU SYNDROME DE GARDNER ?

Le traitement de la pathologie pourra passer par :

QUEL EST LE DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL DU SYNDROME DE GARDNER ?

Le syndrome de Gardner ne doit pas être confondu avec (diagnostic différentiel) :

Notre article complet sur le syndrome de Gardner se trouve ici

Références

Termes et Articles associés

Voir également