Analyses de sang de base

Définition 

En réponse à une question très fréquemment posée à son médecin concernant les analyses médicales de routine ou de base voici quelques éléments à connaître pour déchiffrer une analyse médicale demandée par son généraliste référent ou par un spécialiste.

La numération formule sanguine appelle également NFS ou hémogramme.

Les globules rouges.
Le nombre d'hématies, c'est-à-dire de globules rouges, dans un organisme est de 25 000 milliards environ soit 4 à 5 millions par millimètre cube de sang.

L'hémoglobine.
L'hémoglobine est la protéine qui permet le transport de l'oxygène et celui du gaz carbonique. Ce taux est très important car il permet de définir l'anémie. En cas de diminution de l'hémoglobine du sang total, c'est-à-dire 12 chez la femme et 13 chez l'homme (11 chez la femme enceinte) il est possible d'avancer qu'il y a anémie.

L'hématocrite.
L'hématocrite est le volume occupé par les globules rouges dans 1 l de sang. Chez l'homme, l'hématocrite normal est de 0,40 l de globules rouges dans 1 l de sang. Chez la femme, l'hématocrite normal est de 0,35.
Cet examen permet de juger de l'importance d'une hémorragie aiguë (hématocrite effondré). Il permet également de juger de l'intérêt d'un apport de globules rouges par transfusion, ce qui est quelquefois nécessaire.

Le volume globulaire moyen.
Il s'agit du volume globulaire moyen qui s'exprime en femtolitres. Il faut 1 suivi de 12 zéros femtolitres pour former 1 ml. Le femtolitres est une unité de volume extrêmement petite. Le volume globulaire moyen est donc le volume d'un globule rouge; il varie normalement entre 82 et 98. Dans votre cas, il est normal.

T.C.M.H
C.C.M.H

Ceci est la concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine. Ceci correspond à la concentration en hémoglobine exprimée en gramme pour 100 ml de globules rouges ; il faut bien faire le distinguo entre le globule rouge et le sang dans sa totalité.
Si la concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine est inférieure à 32 le liquide est hypochromique, c'est-à-dire qu'il n'y a pas assez d'hémoglobine dans chaque globule rouge. On parle d'anémie hypochrome quand il y a carence en fer : elle est le résultat ou pas d'une hémorragie. Dans votre cas, ce chiffre est anormal.
Il est donc intéressant de doser la sidérémie, c'est-à-dire le taux de fer dans le sang et surtout la ferritine, transferrine (voir l'encyclopédie médicale Vulgaris)

Les globules blancs ou leucocytes.
Ce qui suit porte le nom de numération des globules blancs. La numération des différentes catégories de globules blancs est exprimée en milliards par litre. Vous devez ici vous reporter aux chiffres en pourcentage qui sont indiqués sur les résultats de votre analyse de sang.

Polynucléraire neutrophiles.
On parle de neutropénie pour un chiffre inférieur à 1,5 et de neutrophilie pour un chiffre supérieur à 7. La neutrophilie caractérise une infection.

Polynucléraire éosinophiles.
Les éosinophiles doivent être proches de 0 ou 0,5. Leur élévation indique éventuellement une parasitose (voir éosinophiles dans vulgaris)

Polynucléraire basophiles.
Le taux normal de basophiles est de 0,1.

Lymphocytes.
Le chiffre normal est situé entre 1,5 (lymphopénie) et 4 (lymphocytose).

Monocytes.
Le chiffre normal est situé entre 0,2 (mono cytopénie) et 0,8 (monocytose).

Globalement, il est possible de dire que quand il y a leucémie on constate une augmentation quelquefois considérable du nombre de lymphocytes, ou de neutrophiles, ou des éosinophiles .

Plaquettes
Les plaquettes sanguines, appelées également thrombocytes (voir ce terme dans l'encyclopédie médicale vulgaris) sont de petites cellules du sang qui ont un rôle extrêmement important à jouer au cours de la coagulation sanguine. Le résultat s'exprime sous la forme de milliers de milliards, c'est-à-dire 10 puissance 9, par litre.
Les valeurs normales se situent entre 150 000 et 400 000. Au-dessous de 150 000, il peut exister une thrombopénie. Mais il faut savoir que le risque hémorragique est très important en dessous de 50 000.

Le bilan lipidique désigne plusieurs dosages réalisés sur le même prélèvement et permettant d'apprécier le risque éventuel de lésions vasculaires (concernant les vaisseaux) due à une substance grasse : le cholestérol. Le cholestérol est transporté par les protéines et non pas sous forme libre à l'intérieur de la circulation sanguine. Le cholestérol est susceptible de se déposer à l'intérieur des parois des vaisseaux et donc d'entraîner éventuellement une thrombose c'est-à-dire une obstruction des artères et des veines à cause de la constitution d'un caillot sanguin auxquel le cholestérol participe.
Les protéines qui transportent les corps gras dans le sang sont appelées LDL et VLDL selon qu'elles proviennent du foie ou de l'intestin.
Plus la quantité de cholestérol transporté par les protéines est importante de plus le risque au niveau des vaisseaux est intense.
Il existe d'autres protéines qui sont les HDL qui transportent quant à elles, à l'inverse, le cholestérol des tissus vers le foie. De ce fait elles participent à la protection des vaisseaux sanguins. En ce qui concerne les HDL, c'est l'inverse et important à comprendre, plus la quantité de cholestérol transportée par les protéines HDL est faible plus le risque vasculaire est élevé. Inversement plus la quantité de cholestérol transporté par les protéines HDL est importante moins il y a de risque de survenue d'accident vasculaire. Autrement dit il est exacte d'avancer que les protéines HDL sont bonnes pour l'organisme au contraire des LDL et des VLDL. Voir également apolipoprotéine et triglycérides.

Le prélèvement de sang doit être effectué après 12 heures de jeûne et un résultat normal est vérifé 15 jours après.

On dose de cholestérol total qui doit être compris entre 1,60 g et 1,99.
On dose ensuite le HDL cholestérol qui doit être compris entre 0,50 à 0,60

Urée.
Ceci est l'équivalent de l'ammoniaque. Le dosage de l'ammoniaque dans le plasma (ou mesure de l'ammoniémie) est difficile car i nécessite de prendre de précautions particulières. Une élévation de l'ammoniémie au-dessus de 50 microvolts par litre ce qui n'est pas votre cas) est pathologique c'est-à-dire anormal. Cette élévation s'observe chez les adultes concernés par une cirrhose du foie et chez les enfants (ou parfois les adultes) atteints de maladies héréditaires dans lesquelles la formation de l'urée est bloquée ou simplement inhibée. Tout ceci concerne le métabolisme de l'azote. Généralement, avec l'urée, et il est nécessaire de doser le potassium et la créatinine pour savoir s'il y a une insuffisance rénale.

Créatinine.
La créatinine plasmatique est une substance qui est produite par les muscles; c'est un excellent témoin du fonctionnement rénal. Sa concentration à l'ntérieur du sang augmente si la fonction rénale est déficitaire, c'est-à-dire que la filtration des reins diminue. Mais le taux de créatinine plasmatique diminue si les masses musculaires diminuent ce qui se produit chez les personnes âgées. Il existe des formules plus ou moins complexes qui permettent d'obtenir le débit, plus précisément une mesure du débit de filtration glomérulaire à partir de la créatinine plasmatique. Il s'agit de la formule de Cockroft (voir vulgaris).
On peut définir 70 ml par minute comme limite inférieure de la normalité. Au-dessous, il y a une insuffisance rénale modérée qui devient sévère ensuite selon le malade.
À partir de 10 ml par minute, une hémodialyse devient obligatoire.
En ce qui vous concerne, chez l'homme le chiffre de 124 µmole par litre ou de 14 mg par litre ne doit pas être dépassé. Chez la femme, le chiffre est de 97 µmole par litre soit 11 mg par litre. Donc, en ce qui concerne cette analyse, il n'y a pas d'insuffisance rénale puisque le taux de créatinine dans le sang ne dépasse pas 124 µmole ou 97 chez la femme.

Calcium.
Il s'agit de la calcémie, c'est-à-dire du taux de calcium dans le sang. La calcémie normale est supérieure à 85 mg par litre et inférieure à 105 mg par litre, soit 2,14 et 2,78 mmol par litre. Donc comme vous pouvez le constater, votre calcémie est normale. Pour plus de renseignements voir calcémie dans vulgaris.

Sodium
Les dosages du sodium, du potassium, du chlorure et du bicarbonate font partie de ce que l'on appelle les ionogrammes.
En ce qui concerne le sodium, la natrémie (c'est-à-dire le taux de sodium dans le sang) normale est supérieure à 136 millimolles par litre et inférieure à 143 huit mmol par litre.

Potassium
Le taux de potassium doit être compris entre 3,5 et 5, donc votre taux de potassium est normal.
Le dosage du potassium dans le sang porte le nom de kaliémie. Le dosage du potassium dans le plasma sanguin, c'est-à-dire la partie liquidienne du sang, n'a pas à l'inverse de la natrémie, de liaison avec le métabolisme de l'eau. On entend par métabolisme l'utilisation de l'eau en l'occurrence. Il faut savoir que les cellules sont très riches en potassium comme (notamment les globules rouges). Ainsi l'éclatement de globules rouges, qu'on appelle hémolyse, ou leur destruction quand on fait un prélèvement sanguin, provoque une augmentation du potassium dans le plasma : il s'agit donc de ce que les biologistes appellent un artefact, il ne doit pas être pris en considération. Donc si le potassium augmente légèrement, ce n'est pas très grave.

Chlorures
Le dosage du chlorure (plus précisément pour les spécialistes l'ion chlorure) dans le plasma porte le nom de chlorémie. En fait, il s'agit d'un terme qu'il ne faut pas utiliser mais qui est consacré par l'usage car on ne dose pas le gaz chlore mais l'ion chlore Cl-. C'est la raison pour laquelle il faut lui préférer le terme de chlorurémie.

Protides totaux (protidémie).
La protidémie désigne la concentration des protéines dans le sang, plus précisément dans le sérum sanguin, c'est-à-dire la concentration sérique.
La protidémie est comprise entre 65 et 85 g par litre. Chez le nouveau-né, elle est plus faible et n'atteint des concentrations adultes qu'à l'âge de deux ans.
La protidémie augmente quand le sujet est déshydraté, c'est-à-dire qu'il perd de l'eau, mais la concentration des protéines dans le sang est la même. Il ne perd pas non plus de globules rouges, c'est la raison pour laquelle on parle alors d'hémoconcentration. (Voir également hématocrite).
La protidémie peut aussi augmenter dans un ensemble de maladies que l'on appelle dysprotéinémies, comme le myélome multiple ou la maladie de Waldenstrom. À l'inverse, on constate une hypoprotidémie quand le sujet perd des protéines alors qu'il ne perd pas d'eau. On appelle cela la fuite des protéines dans les urines, c'est ce qui survient au cours du syndrome néphrotique ou à l'intérieur du tube digestif quand le patient souffre par exemple d'entéropathie exudative ou de diminution de la synthèse des protéines liées à une atteinte du foie comme cela survient au cours de la cirrhose alcoolique entre autres.

En conclusion, il est difficile de poser un diagnostic uniquement sur les analyses médicales. D'ailleurs cela ne suffit jamais en termes de symptomatologie. Il faut toujours se référer à l'interrogatoire et à l'examen (que l'on appelle la clinique sémiologique) du patient pour orienter un diagnostic étiologique (c'est-à-dire une cause éventuelle).

Il s'agit là d'une analyse de sang que nous pourrions appeler de dépistage, très basique permettant éventuellement d'orienter un diagnostic. Aux recherches précédemment faites il faut ajouter d'autres éléments biologiques comme le PSA (pour détecter un éventuel cancer de la prostate), le dosage du fer dans le sang (sidérémie et sidérophilines), la recherche d'anticorps antinucléaires (pour une éventuelle maladie rhumatismale, les CPK (traduisent un éventuelle atteinte musculaire), les transaminases (traduisant une éventuelle atteinte hépatique), l'amylasémie pour la surveillance du pancréas entre autres), etc.

Voir aussi:
Analyses sanguines.
Analyses biologiques.
Forum sur les analyses medicales.

Forum : discussions concernant "Analyses de sang de base"

  • ... érection, j'ai consulté un urgologue qui m'as inscrit les analyses suivants: - Doppler penis - Analyse du sang - Spermoculture - Analyse d'urine Après d'avoir réalisé ces ...
  • anomalies prise de sang ... le voir avec les résultats de l'écho, radios et tous les analyses depuis début février car il a trouvé bizarre que l'hématologue est ...
  • Analyses spermogramme+ spermocytogramme ... ans, et souhaitons avoir un enfant. Pour cela, j'ai fait des analyses de spermogramme et de spermocytogramme qui ont les résultats suivants ...
  • ... fibro. J'ai consulté Le Doc B qui m'a prescrit une prise de sang.Je n'ai pas tous les résultats mais les premieres analyses montrent une infection bactérienne au Toxoplasme alors qu'il y a 14 ...
  • ... Cherche interprétation analyse prise de sang et spermogramme pr conjoi ... mon gynéco m'a fait faire à moi et à mon conjoint! Ces analyses ont été faites car nous voulons un enfant et que j'ai du mal à en ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Analyses de sang de base"

Commentez l'article "Analyses de sang de base"