Maladie de Kahler

Définition 

La maladie de Kahler, appelée également myélome multiple, est une multiplication anormale, dont on ne connaît pas l'origine, des plasmocytes (variété de globules blancs) dans la moelle osseuse.

Épidémiologie 

Cette maladie, qui touche environ 7 individus sur 10 000 par an, débute le plus souvent après 50 ans, et est 2 fois plus fréquente chez l'homme que chez la femme. 

Il semble exister une prédisposition génétique au myélome chez l'homme, mais il n'existe aucune certitude à ce sujet.

Les myélomes se rencontrent particulièrement chez les agriculteurs, les ouvriers manipulant le cuir, les bûcherons, et les personnes en contact avec des produits pétroliers.

4 commentaires pour "Maladie de Kahler"

Portrait de campagnarde
J'aime 0

Mon père, agriculteur, est décédé de cette maladie en 1988. Diagnostiqué en mai, il décédait fin juillet, après 3 mois de douleurs, à tel point qu'il était constamment sous morphine. Dès les premiers diagnostics, les médecins nous ont prévenus (sauf lui) qu'il n'y avait rien à faire... papa a souffert le martyre. Pour quelqu'un qui était bon vivant, il est passé de la chaise roulante, au lit médicalisé, avec transports ambulanciers pour chimiothérapie en hôpital de jour. Le reste du temps, il était à la maison, au lit, à souffrir, ou "rêver" de voyager (étant sous morphine). Il souffrait physiquement, tandis que nous souffrions moralement. A le voir souffrir ainsi, j'attendais qu'il meure. J'avais 22 ans, la souffrance, la mort, étaient là, à côté. Et c'était mon père. Je pense que nous en avons tous été marqués pour la vie. Je réagis encore maintenant, notamment lorsque j'entends des programmes traitant des agriculteurs face aux produits phytosanitaires. Je mets la maladie de mon père sur le compte de ces produits hyper toxiques. A cette époque, ils étaient manipulés sans protection aucune. A part cela, je ne vois pas comment un être sans jamais aucun souci de santé puisse soudainement être terrassé par un tel mal. Je me souviens simplement que l'année précédent ses maladie et mort, il s'était affaibli , pour une fois... rhumes... angines...fatigue ...à répétition...(premiers symptômes?) - est-ce parce que j'ai écouté "interception" sur France Inter ce dimanche 5 octobre 2014 que tout ceci me revient à l'esprit? Allez savoir....ça fait du bien de s'exprimer quand on en a besoin. Vivons!

Portrait de GDID06
J'aime 0

Bonsoir,
Même récit que "Campagnarde" concernant mon Père qui lui n'était pas agriculteur mais également en pleine forme jusqu'au milieu de l'été 1972 (!).
Il déclara alors des douleurs de hanches progressantes et soignées au départ par un rhumato (anti-inflamatoires, cortisone, antalgiques codéinés). Puis le diagnostic fut posé fin août après ponction sternale. Très vite une canne, puis deux, la chaise roulante et le lit électrique se sont succédés. L'accompagnement de fin de vie n'était pas ce qu'il est en 2014 et il souffrait atrocement me décrivant ainsi : "Chaque jour un nouveau morceau de mon squelette est broyé à la moulinette m'handicapant un peu plus sans arrêt...".
Dès le début il était plus conscient que nous de sa fin fatale imminente car nous avons retrouvé une lettre encore bien écrite concernant l'avenir de ma Mère pour après sa mort. Il est décédé le 1er décembre 1972 à 53 ans. J'en avais 25. Comme dit la chanson : "On est bien peu de chose et mon amie la rose...".
OUI Campagnarde ! La Vie reste magnifique ! Vivons !

Portrait de Naja62
J'aime 0

Mon frère vient d'apprendre qu'il est atteint par cette maladie.
Il n'a que 47 ans.
On lui propose 3 phases de chimiothérapie ainsi qu'une autogreffe de moelle osseuse.
Le s médecins se disent optimistes car il est en bonne condition physique et que la maladie vient de se déclarer.
Si quelqu'un a été soigné pour cette maladie ou connaît une personne qui l'a été , merci de me donner de l'espoir...
J'aime beaucoup mon frère et j'espère le côtoyer encore très longtemps.

Portrait de yunafleur sophie
J'aime 0

Cette maladie est incurable à long terme. Il peut y avoir des rémissions mais jamais de guérison totale. Quelqu'un de ma famille est en ce moment en train d'en mourir. Il faut qu'il est beaucoup de moral et de courage pour pouvoir avoir le plus de temps possible parmis vous.

Commentez l'article "Maladie de Kahler"