Gène

Définition 

Un gène est un segment d’ADN capable de donner des ordres pour que soit fabriqué n’importe quel élément de l’organisme.

L’ADN est le constituant intime des chromosomes, qui permettent ainsi de transmettre les propriétés héréditaires de tous les êtres vivants.

 

 

Généralités 

Le segment d’ADN constituant le gène portant les instructions qui correspondent à l’ordre de fabriquer une protéine, contient des nucléotides.

Il y en a 4 qui portent les initiales suivantes :

C’est à partir de la combinaison de ces quatre éléments, qu’une multitude d’acides aminés (qui sont les " briques " servant à la fabrication de protéines) peuvent être synthétisés.

C’est de cette façon que les parents peuvent transmettre à leurs enfants, des caractères dits héréditaires, qui seront transmis à leur tour aux enfants de leurs enfants, etc...

Classification 

  • Le gène du cancer est appelé oncogène.
  • Un gène candidat est un gène qui est soupçonné d'avoir la capacité d'entraîner une maladie héréditaire.
  • Un gène de contrôle est un gène régulateur
  • Un gène d'histocompatibilité est un gène qui, quand il se trouve simultanément chez 2 personnes, conditionne le succès d'une greffe de l'une ou de l'autre personne.
  • Un gène de réponse immunitaire est un gène qui est transmis de manière autosomique dominante (transmis par un seul des deux parents), qui règle la réponse immunitaire de l'organisme à un antigène par la production d'anticorps, ou par le développement d'une hypersensibilité retardée de type immunité cellulaire.
  • Un gène mutant est un gène qui a subi une mutation génétique.
  • Un gène régulateur appelé également gène de la régulation, ou gène de contrôle, est un gène qui possède la capacité de contrôler le fonctionnement des gènes de structure. C'est ainsi qu'il élabore selon les individus, un répresseur ou un apo-inducteur, de façon à freiner, au contraire déclencher, voire accélérer la transcription de l'ADN-messager.
  • Un gène de structure est un gène qui règle l'ordre dans lequel les divers acides aminés seront combinés afin de constituer les protéines de la cellule.
  • Un gène suicide est un gène qui, une fois introduit dans une cellule, lui confère une sensibilité particulière à un médicament qui va la détruire. Par exemple le gène de la thymidine kinase du virus herpès simplex de type 1 (hsvl­tk) confère une sensibilité particulière aux ganciclovir des cellules transfectées. Il s'agit d'une technique qui permettra de traiter certaines proliférations cellulaires, dans le cadre de tumeurs cancéreuses, ou d'une resténose après une intervention chirurgicale destinée à modifier un vaisseau (angioplastie).

Aucun commentaire pour "Gène"

Commentez l'article "Gène"