ARN

Définition 

Les ARN sont des molécules constituées par l'assemblage des ribonucléotides qui possèdent de très nombreuses fonctions dans la cellule. Ils correspondent à des constituants de la matière vivante, de forme hélicoïdale, analogues à l'ADN, plus précisément à l'une des deux chaînes qui constituent l'acide désoxyribonucléique.

 

 

Généralités 

L'ARN est constitué d'enchaînements, elle-même faite d'alternance régulière de sucre, de ribose et de phosphates. A la différence de l'acide désoxyribonucléique, l'acide ribonucléique possède exactement la même constitution à l'exception d'un sucre : le ribose qui remplace le désoxyribose (d'où le nom d'acide désoxyribonucléique) et d'une base, l'uracile au lieu de thymineLe rôle de cette molécule est de permettre la synthèse des protéines, à partir d'un programme qui est inscrit sur le code génétique.

 

Sur chaque molécule de phosphate vient se fixer :

Soit une base purique :

Soit une base pyrimidique :

 

Globalement, l'acide ribonucléique utilise l'information portée par l'acide désoxyribonucléique pour synthétiser des protéines. Le processus est le suivant :

Transcription des informations qui sont inscrites sur un fragment de molécule d'acide désoxyribonucléique, c'est-à-dire l'ADN.​

Traduction de l'information d'une protéine à l'intérieur du cytoplasme de la cellule. Ceci met en jeu trois variétés d'ARN :

  • L'ARN messager appelé également ARNm.
    Cette molécule est synthétisée grâce à l'ADN et plus précisément à l'action d'une enzyme : l'ARN polymérase.
    La synthèse s'effectue de la façon suivante : chaque base d'ADN correspond à la base complementaire, à l'intérieur de la chaîne d'ARN. Autrement dit, à chaque adénine correspond un uracile, à chaque guanine correspond une cytosine, etc.
    De cette synthèse est issue une molécule d'ARN qui correspond exactement à la réplique en miroir du message de nature héréditaire porté et transmis par l'ADN.
     
  • L'ARN ribosomique appelé également ARNr est situé à l'intérieur du ribosome.
    L'ARN ribosomique constitue un des éléments-clés de la synthèse des protéines. De la forme d'une petite sphère, appartenant au cytoplasme, il a la capacité de déchiffrer le code génétique inscrit dans l'ARN messager. Petites granules particulièrement bien mises en évidence par les colorants qu'ils affectionnent beaucoup, les ribosomes sont constitués essentiellement d'un type d'ARN, qui est l'ARN ribosomal. Elles contiennent également des protéines. Chaque ribosome est composé de deux sous-unités se présentant sous la forme de petits globules de dimensions différentes, s'emboîtant l'un dans l'autre. La petite sous-unité siège au-dessus de la grosse. En effet, le rôle des ribosomes, dont les uns (les ribosomes libres) flottent librement dans le cytoplasme et les autres sont liés à la membrane, est de faire la synthèse des protéines. Ceux fixés à la membrane appartiennent à un complexe appelé réticulum endoplasmique rugueux et assurent principalement la synthèse des protéines qui sont destinées aux membranes de la cellule, aux lysosomes devant sortir de la cellule.
     
  • L'ARN de transfert, appelé également ARNt
     Il transfère les acides aminés, qui sont fixés sur les ARN messagers, en direction des ribosomes. A ce niveau les chaînes protéiques se mettent en marche.
    On distingue environ 20 variétés d'acide ribonucléiques de transfert et chaque ARN de transfert est propre à un acide aminé spécifique.

 

L'acide ribonucléique joue également un rôle essentiel dans l'architecture de certains virus : il s'agit de virus à ARN tels que les virus de la poliomyélite, de la rage, des oreillons, du sida, de la fièvre jaune.
Les virus constitués d'ARN agissent de la façon suivante :

  • Lorsque le virus pénètre dans une cellule, il commence tout d'abord, par établir une copie de son ARN grâce à l'action d'une enzyme spécifique possédant la capacité de copie : la transcriptase inverse.
     
  • Lors d'une deuxième étape, cette copie s'intègre dans le noyau de la cellule. De cette façon, le virus régule à son gré les fonctions de la cellule. Cette enzyme, la transcriptase inverse, a fait l'objet durant une longue période de recherches pharmacologiques (mises au point de traitements antiviraux destinés à lutter contre ce type de virus à ARN). L'AZT est l'un des médicaments les plus anciens utilisés pour lutter contre le virus de l'immunodéficience humaine.

 

LABO - ANALYSES

Le Northern-blot fait partie de l'arsenal qui permet d'étudier l'ARN messager. Plus précisément, cette technique repère les ARN anormaux, voire absents.

 

 

Aucun commentaire pour "ARN"

Commentez l'article "ARN"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.