Sécrétion

Définition 

Le terme sécrétion, tiré du latin secernere : séparer, en anglais secretion, désigne la production physiologique (à l'état normal) par certains tissus constitués d'épithéliums glandulaires, de substances plus ou moins liquides dont les éléments proviennent du sang ou sont élaborées par l'activité glandulaire. Il est nécessaire de distinguer la sécrétion externe et interne. La sécrétion externe se caractérise par l'émission ou le déversement directement à la surface d'une muqueuse d'une substance ou bien le recueillement de cette substance par un canal excréteur. La sécrétionn interne (étudié en particulier par Claude Bernard en 1885) s'effectue par les glandes dites endocrines et dont les produits sont récupérés par le sang ou la lymphe. C'est le cas entre autres de la glande thyroïde, ou des glandes surrénales. Un grand nombre de glandes se caractérise par une sécrétion externe et interne c'est-à-dire une double sécrétion. C'est le cas, entre autres, du pancréas, du foie, des testicules.

Généralités 

Quand il n'est pas utilisé pour les hormones, le terme sécrétion est également employé pour qualifier diverses productions de liquide, de substance chimique, d'enzyme par certains organes. Un exemple de sécrétion externe : celui de la sueur. Un autre exemple de sécrétion externe celui du tube digestif sécrétant le suc gastrique ou le suc pancréatique entre autres. Les sécrétions endocrines libèrent, directement à l'intérieur du sang, des substances telles que l'insuline ou d'autres hormones provenant de l'hypophyse, de la glande surrénale ou de la thyroïde.

Le terme sécréta (du latin choses sécrétées, en anglais secreta désigne l'ensemble des produits de sécrétion.

Le terme excrétion (tiré du latin excernere : séparer, en anglais excretion désigne l'acte physiologique (normale) au cours duquel le produit provenant du sécrétions d'une glande est déversées hors de cette glande par l'intermédiaire de canaux spécifiques que l'on appelle des conduits excréteurs. Ce terme est généralement pris au pluriel dans le sens d'excreta.

Le terme sécrétagogue (du grec agôgos : qui amène, en anglais secretagogue désigne substance qui provoque ou augmente la sécrétion d'une glande.

Le facteur sécréteur elle a substance Lewis ou substance H et ABH.

La sécrétine de Bayliss et Starling (isolée en 1902) provient de la muqueuse du duodénum et possède la capacité d'exciter la sécrétion du suc pancréatique, essentiellement de ses sels (alcalins). La sécrétine, moins intensément, excite également la sécrétion de la bile, du suc intestinal et de la salive.

Le terme cholérèse (du grec kholê : bile et de rhéô : je coule, en anglais choleresis) désigne la sécrétion de la bile.

Une substance galactogogue (du grec gala et aktos, lait : agôgos : qui amène) est une  substance pharmacologique ou provenant de l'alimentation favorisant la sécrétion du lait.

Le terme galactopoïèse (du grec gala : lait, e tpoièin : faire, en anglais galactopoiesis) désigne la sécrétion lactée.

Aucun commentaire pour "Sécrétion"

Commentez l'article "Sécrétion"