Hormone de croissances umatrope

Définition 

Médicament utilisé quand le taux d'hormone de croissance est inférieur à 10 microgrammes par ml à deux épreuves différentes de stimulation. On a alors recours à une hormone somatotrope (la somatrophine, le plus souvent UMATROPE) à raison de 0,4 à 0,7 Unités Internationales par kilo et par semaine, réparties en 7 injections sous-cutanées, le soir.

Généralités 

L’enfant traité doit être surveillé pendant 6 mois.
Le traitement est arrêté si la vitesse de croissance est inférieure à 3 cm par an. 

Précautions d'emploi :

  • Ne pas agiter trop vigoureusement le flacon après la reconstitution, c’est-à-dire au moment de l’emploi par l’infirmière (risque de dénaturation du principe actif).
  • Risque de positivité (résultats positifs) lors d’un contrôle antidopage.

Effets secondaires :

 

  • Dysfonctionnement de la glande thyroïde (nécessité d’un dosage de l’hormone thyroidienne)
  • Apparition, au point d’injection, d’une lipodystrophie, c’est-à-dire d’une modification de la graisse sous l’effet du produit que l’on injecte
  • Début de diabète : pour cette raison, il est utile de surveiller la glycémie (quantité de sucre dans le sang)
  • Apparition d’œdèmes transitoires.
  • Surveillance des phosphatases alcalines et des acides gras (libres ou pas).
  • Développement d’anticorps contre l’hormone de croissance qui n’a habituellement pas de retentissement sur l’efficacité de celle-ci.

Ce médicament est uniquement distribué dans la pharmacie des hôpitaux et nécessite une autorisation de traitement à demander à la commission nationale de répartition de l’hormone de croissance.   

 

Aucun commentaire pour "Hormone de croissances umatrope"

Commentez l'article "Hormone de croissances umatrope"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.