Glandes Sudorales ou sudoripares

Latin : sudare : suer.

Définition 

Les glandes sudorales sont des glandes profondes, constituées par les glandes eccrines, et les glandes apocrines. Le terme sudoral désigne tout ce qui est en rapport avec la sueur.

Généralités 

L'hyperhidrose est une maladie entraînant l'apparition de moiteur de manière constante au niveau des mains et des aisselles, tout particulièrement pour certaines pathologies s'accompagnant d'une transpiration trop importante, comme c'est le cas au cours de l'hyperthyroïdie (excès de sécrétion d'hormones thyroïdiennes), et de l'hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang), ou encore d'un excès d'absorption alcoolique (alcoolisme) qui peuvent être pris en charge.

L'excès de transpiration peut éventuellement entraînant l'apparition d'autres maladies. C'est le cas entre autres :

  • De l'eczéma.
  • Des infections cutanées.
  • Des candidoses.

Classification 

On distingue habituellement :

  • L'hyperhidrose primaire que l'on appelle également hyperhidrose primaire essentielle, qui concerne essentiellement les pieds, les mains, les aisselles le cuir chevelu, et l'aine. Il s'agit d'une hyperhidrose que les spécialistes en dermatologie appellent hyperhidrose primaire idiopathique, le plus souvent de nature héréditaire, débutant généralement au début de l'adolescence, puis régressant le plus souvent après 40 ans. Les troubles psychologiques, la chaleur la concentration, les contrariétés, le stress, sont la cause de cette perturbation de sécrétion sudorale.
  • L'hyperhidrose secondaire, le plus souvent généralisée, est dû à l'obésité, une pathologie neurologique (hémiplégie, syringomyélie, neuropathie), à la ménopause, au diabète, à un dérèglement hormonal, à la prise d'un ou de plusieurs médicaments.

Aucun commentaire pour "Glandes Sudorales ou sudoripares"

Commentez l'article "Glandes Sudorales ou sudoripares"