Natriurèse

Définition 

La natriurèse est la teneur en sodium de l'urine. 

La natrémie ou natrium désigne le taux de sodium (Na) contenu dans le sang, chez un individu ne présentant aucune maladie.

Cette concentration de sodium est particulièrement fixe et réglée par l'hormone antidiurétique.

Généralités 

L'hydratation est l'apport d'eau aux cellules composant les tissus d'un organisme. Ce terme désigne également la fixation d’eau sur une molécule.

L'hydratation d'un organisme est directement dépendante de la quantité de sodium contenue dans celui-ci.

A travers la natriurèse, qui est la concentration de sodium dans les urines, l'organisme possède (ou ne possède pas en cas de maladie), la capacité de gérer la quantité de liquide contenu dans le corps humain

Le terme natrémie désigne le taux de sodium à l'intérieur du plasma sanguin, c'est-à-dire la partie liquidienne du sang.
La natrémie est le reflet de l'état d'hydratation globale de l'individu : elle indique l'état d'hydratation extracellulaire (c'est-à-dire essentiellement la quantité de liquide dans le plasma) et l'état d'hydratation intracellulaire (à l'intérieur des cellules).

Le contrôle régulier de la natrémie peut être obtenu en dosant l'hormone antidiurétique (vasopressine) et l'aldostérone. Il s'agit d'une hormone fabriquée par les neurones (cellules nerveuses) de l'hypothalamus (zone du cerveau située à la base de celui-ci), qui favorise la réabsorption de l'eau. L'aldostérone est une hormone sécrétée par les glandes corticosurrénales, et réglant les mouvements du sodium et du potassium par le rein.

Le terme natriurétique désigne tout ce qui se rapporte à l'élimination du sodium à travers les urines.

 

PHYSIOLOGIE

Le facteur natriurétique, ou ANP (peptide auriculaire natriurétique auriculaire), appelé également hormone, substance, principe au peptide natriurétique auriculaire ou facteur ouabaïno-mimétique, est une substance vasodilatatrice, c'est-à-dire possédant la capacité d'augmenter le calibre des vaisseaux, mais aussi possédant la capacité de diminuer la sécrétion de rénine et d'aldostérone (facteur digitalique, peptide natriurétique de type C, urodilatine ou peptide cérébral natriurétique).

L'urodilatine est une substance, plus précisément un peptide, composé de 32 acides aminés synthétisés par le rein et possédant une action comparable à celle du facteur natriurétique auriculaire, avec une structure proche.

L'adrénomédulline est une substance récursivement peptide vasodilatateur ayant des propriétés vasodilatatrices et constituée de 52 acides aminés synthétisés essentiellement par le rein. L'adrénomédulline a pour effet de dilater les vaisseaux. Elle possède également des propriétés natriurétiques qui s'expliquent par ses capacités à empêcher la réabsorption du sodium par une partie bien précise du rein : le tubule rénal.

Le peptide cérébral natriurétique (BNP) a été découvert à l'intérieur du cerveau du porc (d'où son nom). Ce peptide est synthétisé puis sécrété par les cellules musculaires des ventricules cardiaques. La structure du peptide cérébral natriurétique, ainsi que son action en tant qu'hormone, sont proches de celles du facteur natriurétique auriculaire.  Il est synthétisé également par l'endothélium

A l'opposé du facteur natriurétique auriculaire et du peptide cérébral natriurétique, le peptide natriurétique de type C semble avoir une action hormonale mais locale de type paracrine. Ce terme désigne le type de sécrétion se faisant à l'intérieur du sang, s'effectuant localement, et au cours de laquelle la cellule qui produit la sécrétion agit sur les tissus de voisinage mais reste insensible à sa propre sécrétion.

Le terme autacoïde, décrit par Schäfer, désigne une substance possédant une certaine spécificité et constituée par les cellules d'un organe. Cette substance est déversée par cet organe à l'intérieur de la circulation sanguine, produisant sur d'autres organes des effets pharmacodynamiques. Les autacoïdes ont une action soit en terme d'excitation (prenant alors le nom d'hormone), soit en termes d'inhibition (ils sont alors désignés sous le mot chalones, peu utilisé mais employé par certains spécialistes en biologie) en tant qu'hormone locale avec des effets paracrines.

Le terme hyponatrémie (diminution du taux de sodium dans le sang) désigne une hyperhydratation intracellulaire ou globale, alors que l'hypernatrémie (augmentation du taux de sodium dans le sang) est le reflet d'une déshydratation globale.

 

ANALYSES DE LABORATOIRE

La natrémie, reflet du degré d'hydratation de l'organisme, est normalement d'environ 140 millimoles par litre. Le dosage de la natrémie est un examen qui se fait couramment : l'ionogramme plasmatique. Ce dernier correspond au dosage des principaux ions du plasma :

 

Le terme natriurèse, dont le synonyme est natriurie, désigne la présence, et indique le taux de sodium dans les urines. La natriurèse normale va de 2 à 3,50 g par 24 heures, chez le sujet normal.

La quantité de sodium contenue dans les globules rouges avoisine 0,80 g, et le taux du sodium du plasma (partie liquidienne du sang) 3,20 g, c'est-à-dire 142 mEq ou mmol par litre.

Aucun commentaire pour "Natriurèse"

Commentez l'article "Natriurèse"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.