Rénine, activité rénine du plasma

Terme issu du latin ren : rein Cette dévaluation se fait par des dosages radioimmunologiques et s'exprime en quantité d'angiotensine libérée par litre de plasma et par minute.
Les chiffres normaux sont :
De 1,1 f 0,8 ng/mL/h ou 0,9 ± 0,6 nmol/Llh, pour un sujet allongé depuis 10 heures et soumis à une alimentation ne contenant pas trop de sel (régime normosodé).

Pathologie
Les chiffres apparaissent plus élevés dans certaines pathologies :
L'hypertension maligne
L'hypertension par ischémie (diminution de l'apport de sang par les artères) rénale
Une insuffisance rénale (insuffisance de filtration)
Certaines insuffisances cardiaques
Un excès de sécrétion de cortisol par les glandes surrénaliennes
Le syndrome de Conn. Dans ce cas les chiffres sont très abaissés. Le syndrome de Conn est dû à une hypersécrétion d'aldostérone par un adénome (tumeur bénigne) de l'une des deux glandes corticosurrénales. Ce syndrome est plus fréquent chez les femmes.

Traitement
Dans l'état actuel des connaissances médicales il est impossible de modifier la synthèse de la rénine. Par contre il est possible de diminuer sa sécrétion en freinant la transformation de l'angiotensine I en angiotensine II en utilisant des médicaments appelés inhibiteurs de l'enzyme de conversion. Ces molécules sont tout particulièrement utilisées chez les patients présentant une hypertension artérielle (élévation de la tension artérielle).

Aucun commentaire pour "Rénine, activité rénine du plasma"

Commentez l'article "Rénine, activité rénine du plasma"