Potassium (K)

1

Définition 

Le potassium est un sel minéral qui joue un rôle très important dans l’équilibre et le bon fonctionnement de l’organisme. C'est un élément chimique de symbole K, il provient du mot arabe kali qui signifie potasse. C'est un métal alcalin existant dans la nature sous forme de sel de potassium, il participe à de nombreuses réactions chimiques (biochimique dans l'organisme).

 

 

Généralités 

Il s'agit d'un élément chimique, dont le numéro atomique est 19, c'est-à-dire que 19 électrons gravitent autour du noyau de l'atome. Il joue un rôle important dans l'équilibre électrolytique à l'intérieur du corps humain.

Le potassium est présent à l'intérieur de l'organisme sous la forme ionisée dont le symbole est K+. Il représente quasiment la totalité des ions à l'intérieur de la cellule.

La kaliémie désigne le taux de potassium dans le sang. La concentration du potassium sanguin (contenue dans le sang) n'est pas très importante. Elle est strictement limitée entre 3,7 et 5,3 millimoles par litre.

Le principal rôle du potassium est d'intervenir dans la contraction et l'excitabilité des muscles. Le coeur en particulier, l'utilise pour ceci.

L'hypokaliémie est la diminution, l'abaissement de la quantité de potassium contenue dans le sang avec une concentration plasmatique de potassium.

 

DÉRÈGLEMENT DU TAUX DE POTASSIUM DANS LE SANG (KALIÉMIE) - CAUSES ET SYMPTÔMES

Causes de la baisse du taux de potassium dans le sang (hypokaliémie) :

  • maladie des laxatifs : elle survient chez des patients utilisant maladroitement, ou de manière trop abondante, des laxatifs ou des diurétiques
     
  • diabète mal soigné
     
  • automédication : le patient prend des médicaments sans demander un conseil médical. Par l'usage des diurétiques, il s'expose donc à certains accidents, dont l'évolution est quelquefois grave, surtout en ce qui concerne l'insuffisance cardiaque.
     
  • excès d'aldostérone (hormone surrénale)
     
  • régime désodé (pauvre en sel)
     
  • défaut d'absorption du potassium
     
  • perte par les intestins autres que les vomissements, et les diarrhées
     
  • alcalose métabolique
     
  • acidose tubulaire
     
  • tubulopathie congénitale
     
  • certains médicaments (ticarcilline, tétracycline, amphotéricine B)

 

Symptômes de l'hypokaliémie

 

Causes de l'augmentation du taux de potassium dans le sang (hyperkaliémie) :

 

 

COMPLICATIONS

Une carence majeure, ou une mauvaise utilisation du potassium par l'organisme chez certains patients, peut éventuellement entraîner une évolution péjorative pouvant aller jusqu'au coma et au décès du patient.

 

 

ANALYSES DE LABORATOIRE

Le dosage du potassium, c'est-à-dire la kaliémie, reste remarquablement fixe entre 3,7 et 5,3 micromoles.
Il doit être fait par un laboratoire maîtrisant la technique de prélèvement. En effet, le taux sanguin de potassium peut être modifié par la technique de prise de sang, c'est-à-dire avec ou sans utilisation de garrot.

La destruction des globules rouges à l'intérieur du tube de prélèvement, modifie également le taux de potassium dans le sérum contenu dans le tube de prélèvement : l'hémolyse, c'est-à-dire la destruction des globules rouges, fausse les résultats par la libération du potassium qui est contenu dans les hématies (les globules rouges). Les leucocytes c'est-à-dire les globules blancs, et les plaquettes sont également riches en potassium. 

En cas de leucémie ou de thrombocytose (élévation du nombre des plaquettes), il est préférable d'utiliser le plasma hépariné, c'est-à-dire contenant de l'héparine.

 

 

TRAITEMENT

La correction de l'hypokaliémie nécessite un apport de potassium, qui se fera :

  • soit par l'intermédiaire d'une perfusion
     
  • soit sous forme alimentaire (fruits secs, banane).

Le traitement de l'hyperkaliémie dépend directement de la cause de celle-ci.

 

 

PRÉVENTION

  • Les apports journaliers en potassium dont l'organisme a besoin se situent autour d'une millimole par kilogramme. Ce sont les fruits, et particulièrement les bananes, les fruits secs et les agrumes, qui contiennent le plus de potassium.
    (voir "26 sources alimentaires de potassium")
     
  • La consommation de potassium doit être relativement limitée, surtout quand l'organisme ne possède plus la capacité de l'éliminer. C'est le cas quand un patient souffre d'insuffisance rénale chronique (difficulté pour le rein de filtrer convenablement le sang) entre autres.
     
  • A l'opposé, le potassium doit être recherché à travers les principaux aliments en contenant quand l'organisme ne peut utiliser le potassium, ou en élimine en excès. Ceci survient en cas de diarrhées, de vomissements ou de prise de diurétiques (médicament facilitant l'élimination des urines et accélérant la fuite du potassium).
     
  • Un traitement par de la cortisone (corticoïde) à fortes doses, ou durant une longue période, facilite également la fuite du potassium.

 

 

 

Aucun commentaire pour "Potassium (K)"

Commentez l'article "Potassium (K)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.