Thorax (généralités)

Grec : thôrax, akos : buste

Définition 

Le thorax est représenté chez l'homme par la partie supérieure du tronc. Cette cage osseuse présente des mouvements incessants et assure les échanges respiratoires. Le thorax contient essentiellement le coeur et les poumons, mais également l'oesophage et des gros vaisseaux. Le terme thoracique (du grec thôrax : poitrine) désigne tout ce qui est relatif à la poitrine.

Le tronc (du latin truncus : tronc) est la partie centrale du corps. Celle-ci est composée du thorax, de l'abdomen et du bassin sur laquelle viennent s'attacher les membres et le cou.

Le thorax contient les poumons (du latinpulmo, onis : poumon). Il s'agit d'un organe permettant la respiration, pair et asymétrique. Le poumon droit comporte 3 lobes et le poumon gauche comporte 2 lobes. Les poumons sont enveloppés des plèvres (membrane de production et de recouvrement). Entre les deux poumons sur le côté, la colonne vertébrale et le sternum en avant se trouve le médiastin qui contient le coeur et les gros vaisseaux.
Le thorax, chez la femme, comporte les mamelles appelées également seins. Il s'agit d'un organe pair et de forme globuleuse situé à la partie antéro-supérieure du thorax (en haut et en avant). Les mamelles se développent chez la femme au moment de la puberté et contiennent la glande mammaire associée à un du tissu adipeux (de la graisse).

Anatomie 

Structure
Le thorax présente une constitution à la fois osseuse et musculaire. Il est recouvert en profondeur par la plèvre (qui forme deux feuillets : un feuillet appliqué contre les poumons et l’autre contre la paroi thoracique elle-même). Le médiastin, qui constitue la partie centrale du thorax, contient le cœur et est enveloppé lui-même par une membrane appelée le péricarde.

Le squelette du thorax comprend la colonne vertébrale en arrière, le sternum en avant, et, latéralement, douze paires de côtes qui les relient l’un à l’autre. 

  • La colonne dorsale (en arrière) est composée de douze vertèbres, présentant une cyphose dorsale (courbure dont le creux est orienté vers l'avant).
  • Le sternum (en avant) est constitué d'un os plat, et se localise seulement à la moitié supérieure du thorax. Il est constitué de 6 sternèbres, soudées partiellement pour former une pièce à trois éléments, de haut en bas : le manubrium, le corps et l’appendice xiphoïde de nature cartilagineuse.
  • Les côtes, au nombre de douze paires, très allongées et recourbées en un arc irrégulier, vont des vertèbres au sternum, auquel elles s’unissent par l'intermédiaire d'un cartilage costal. La côte est constituée de trois parties : l’extrémité postérieure (avec la tête, le col et la tubérosité), le corps et l’extrémité antérieure. Les deux côtes les plus inférieures sont libres (non liées au sternum).

Les muscles intercostaux remplissent la totalité des espaces entre les côtes; ils s'organisent en muscle intercostal externe et muscle intercostal moyen et interne. Entre les deux se situe le pédicule vasculo-nerveux intercostal, au ras de la côte supérieure.

A chaque mouvement respiratoire, on assiste à une élévation des côtes, entraînant une horizontalisation costale, et un agrandissant du thorax. Le sternum, quant à lui, se déplace vers l'avant. L'ensemble de ces éléments augmente ainsi le diamètre du thorax dans sa globalité.

Le thorax est séparé de l'abdomen par le diaphragme. Ce muscle plat s’insère en arrière par l'intermédiaire d’épais piliers sur les vertèbres lombaires, et tout particulièrement la deuxième. Sur les cotés, le diaphragme s'insère sur les six derniers arcs chondrocostaux (cartilage des côtes), et en avant sur l’appendice xiphoïde. Ce muscle est constitué dans sa partie centrale par une lame fibreuse épaisse, le pourtour est formé de fibres charnues disposées sous forme radiale. Le diaphragme, qui appuie étroitement sur les viscères de la partie supérieure de l'abdomen, prend la forme de deux coupoles, droite et gauche. L'innervation du diaphragme se fait par le nerf phrénique . Enfin, le diaphragme par l'intermédiaire d'orifices (éléments de communication entre le thorax et l’abdomen) laisse passer l'aorte, l’oesophage et la veine cave inférieure. Les mouvements du diaphragme sont les suivants : il s'abaisse à l'inspiration (quand l'air entre dans les poumons) et s’élève à l'expiration.

Contenu

  • Le médiastin, qui occupe la partie centrale du thorax, contient le cœur enveloppé par le péricarde. De gros vaisseaux émergent du cœur (aorte et artère pulmonaire), ou y pénètrent (la veine cave inférieure, l’azygos, la veine pulmonaire). L’aorte, issue du ventricule gauche, décrit ensuite une courbe en arrière, la crosse de l'aorte. Dans le médiastin se situent également l'oesophage, le canal thoracique (un des constituants du système lymphatique) et des ganglions lymphatiques en grand nombre.
  • Les poumons prennent la forme d'un demi-cône de part et d'autre du médiastin. La partie externe des poumons, de forme complexe, est moulée sur les côtes et les muscles intercostaux. La base, à sa partie inférieure, repose sur la coupole diaphragmatique. Le poumon est découpé en lobes par de profonds sillons, les scissures. Le lobe gauche possède deux lobes (supérieur et inférieur) séparés par une scissure. Le poumon droit comprend trois lobes.
  • La plèvre est une le sac constitué d'une séreuse (couche de cellules) à deux feuillets qui enveloppe la totalité du poumon, sauf le hile (entrée des vaisseaux et des nerfs dans les poumons). Le feuillet profond, viscéral, tapisse l'ensemble de la surface du poumon. La plèvre pariétale recouvre la paroi du thorax et le médiastin. Les deux feuillets s’unissent au pourtour du hile, dessinant des culs-de-sac pleuraux.
  • La trachée est un conduit constitué de muscles et de cartilages. Elle succède au pharynx et se divise pour donner naissance aux bronches. 
  • Le thymus, ou son reliquat, se positionne en arrière du sternum. Le thymus est une glande de forme ovale, située à la base du cou, en arrière du sternum. Elle joue un rôle au niveau hormonal et dans l’immunité. Le thymus est très développé chez l’enfant, puis il diminue après la puberté.
  • Les nerfs phréniques (droit et gauche) et pneumogastriques parcourent le médiastin. 

Aucun commentaire pour "Thorax (généralités)"

Commentez l'article "Thorax (généralités)"