Glaire

Latin : bas-latin : clara ovi: blanc d'oeuf.

Définition 

Liquide de consistance proche de celle du blanc d'oeuf (incolore et filant) mais plus consistant que le mucus.

Généralités 

Le mucus est une substance fluide ou légèrement solide, de consistance visqueuse, d'aspect translucide, sécrétée par les glandes muqueuses et par les cellules caliciformes ou cellules glandulaires.

Classification 

La glaire est quelquefois sécrétée par les muqueuses constituées par les cellules recouvrant l'intérieur des organes creux en contact avec l'air.La glaire la plus connue est le liquide provenant des muqueuses nasales (tapissant l'intérieur du nez). Ce liquide incolore et filant est sécrété en quantité inhabituellement importante dans certaines circonstances pathologiques et plus précisément en cas d'infection (le plus souvent par un virus : l'influenzae aboutissant rhume de cerveau.La glaire cervicale est un liquide visqueux et transparent sécrété par les cellules du col de l'utérus sous l'action des oestrogènes (hormones féminines). La glaire cervicale, au cours du cycle menstruel, se modifie et devient plus épaisse (en début du cycle), puis plus fluide, acquérant alors une certaine élasticité en milieu d'un cycle (aux environs du 14e jour) de 28 jours. La glaire présente un milieu particulièrement adapté aux spermatozoïdes, favorisant leur traverser du col de l'utérus où la glaire est très dense. Elle favorise également leur ascension à l'intérieur de l'utérus. La glaire participe enfin à la transformation (capacitation) de la tête du spermatozoïde, le préparant ainsi à la fécondation de l'ovule (plus précisément l'ovocyte).

Aucun commentaire pour "Glaire"

Commentez l'article "Glaire"