Herpès génital

1

Définition 

L'herpès, maladie infectieuse, contagieuse et récurrente due à un virus du nom est d'herpès simplex, peut prendre plusieurs formes selon l'organe qui est atteint.
L'herpès génital est une de ses manifestations.

Généralités 

Le virus de l'herpès est un virus à ADN qui appartient la famille des herspesviridae.
Il est contenu dans un seul réservoir : l'homme. C'est la raisons pour laquelle la transmission est exclusivement interhumaine.

 

CONTAGION - TRANSMISSION DU VIRUS DE L'HERPÈS

Sa transmission se fait par contact direct entre deux muqueuses ou entre la peau et une muqueuse avec un sujet qui exprime le virus, que ce soit à l'occasion d'une primo-infection ou au cours d'une récurrence. La contagion est particulièrement importante lors de la primo-infection.

Une personne porteuse du virus est contagieuse pendant les poussées d'herpès, car il existe une excrétion du virus dans l'appareil génital dès le début des symptômes et jusqu'à quelques jours après.

Il existe des périodes d'excrétion qualifiée d'asymptomatiques, c'est-à-dire survenant alors que le porteur du virus ne présente aucun symptôme. Ces périodes ont lieu quelques jours avant et après la poussée, et surtout en dehors de toute symptomatologie. Le risque de contamination est alors maximal.

Le virus de l'herpès possède une enveloppe qui lui confère une grande fragilité quand il se trouve à l'extérieur de l'organisme. À l'air libre, le virus est détruit très rapidement. Pour cette raison, il existe donc peu ou pas de risque de contagiosité en ce qui concerne la cuvette de toilette ou les serviettes (sauf en cas de contact direct immédiat).

 

PHYSIOPATHOLOGIE - ÉVOLUTION DE L'INFECTION

La première infection par le virus de l'herpès est favorisée par un délabrement (plaie) de la couche de cellules composant les muqueuses (couche de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux), ou de la peau (épithélium cutané).

La propagation de l'infection vers le tissu nerveux, constitué de cellules nerveuses proprement dites et plus spécifiquement de cellules sensitives innervant les territoires cutanés, se fait par l'intermédiaire d'une réplication (multiplication) du virus entraînant une lyse (destruction) de ces cellules épithéliales. L'herpès génital est la première cause d'ulcère cutané dans les pays développés.

Le virus est excrété (sécrété, fabriqué) au niveau :

  • du col de l'utérus
     
  • de la vulve
     
  • de l'urètre
     
  • du pénis
     
  • de l'anus
     
  • de la bouche

La sécrétion du virus est plus importante :

  • dans l'année qui suit une première infection par le virus
     
  • chez les femmes ayant eu 12 récurrences dans une année
     
  • dans les 7 jours qui précèdent et qui suivent une récidive

 

CLASSIFICATION 

On distingue classiquement deux variétés de virus responsables de l'infection de l'herpès génital :

  • Le virus herpès simplex de type 1 (HSV1) correspondant le plus souvent à l'herpès atteignant les lèvres et pouvant également être responsable de manifestations de l'appareil génital proprement dit.
    Cette infection génitale à HSV1 est de plus en plus fréquente (15 à 40 % des localisations génitales).
    Par rapport à l'infection par virus herpès simplex de type 2, le type 1 est plus symptomatique, autrement dit à l'origine de plus de signes visibles de la maladie.
    Ce sont les pratiques sexuelles génitales qui favorisent le plus une infection génitale par ce type de virus.
    Le virus herpès simplex de type 1 touche préférentiellement le sexe féminin (risque pour une grossesse imminente), et plus spécifiquement les jeunes. Mais il peut également toucher les hommes jeunes.
  • Le virus herpès simplex de type 2 (HSV2) est responsable quant à lui est de 60 à 80 % de l'herpès génital récurrent (récidivant).
    Il est à l'origine d'un herpès plus sévère chez la femme.
    Sa transmission se fait par contact direct à partir des muqueuses, mais également de la peau, quand un sujet est en primo-infection. La contamination peut également se faire à partir d'un sujet ne présentant aucun symptôme.
    La contamination se fait plus particulièrement entre 20 et 30 ans.
    Le nombre de partenaires sexuels, ainsi que la précocité du premier rapport sexuel, sont des facteurs de risque non négligeables.
    Une infection par un virus du sida, un niveau socio-économique bas, des antécédents de maladies sexuellement transmissibles sont d'autres facteurs de risque à considérer.
    Les récidives par herpès simplex virus de type 2 sont plus fréquentes que pour l'herpès simplex virus de type 1.
    La primo infection est généralement relativement précoce, mais malheureusement asymptomatique (sans signe) dans 80 % des cas.
    Le virus peut persister durant toute la vie du patient, soit en demeurant sous une forme latente (quelquefois pendant au moins 10 ans), soit être réactivé de façon plus ou moins apparente (on parle alors de poussées d'herpès plus ou moins identifiables).

 

SYMPTÔMES DE L'HERPÈS GÉNITAL

L'herpès génital ne touche pas que les parties génitales : il peut également apparaître sur n'importe quelle autre partie du corps qui a été en contact avec des lésions génitales du partenaire.
Les organes les plus touchés sont :

  • la vulve
     
  • le vagin
     
  • le col de l'utérus (chez environ 50 % des femmes)
     
  • le prépuce
     
  • le gland de la verge chez l'homme
     
  • l'anus dans certains cas pour les deux sexes

 

Signes cliniques :

  • courbatures
     
  • céphalées (maux de tête)
     
  • vésicules en grappe fragiles ayant les caractéristiques de se rompre et de laisser quelquefois derrière elles de petites ulcérations douloureuses. Après l'apparition des vésicules s'installe une croûte qui va tomber.
     
  • prurit (démangeaisons), plus précisément des picotements ou une sensation de brûlure sur le site de l'infection
     
  • hyperthermie (élévation de la température)
     
  • asthénie (fatigue) plus ou moins importante
     
  • douleurs abdominales qui semblent être plus fréquentes pour le sexe féminin (20 à 80 % des cas)
     
  • lésions à distance dans environ 20 % des cas : aux membres inférieurs, aux doigts, à la face, à la bouche.

 

FACTEURS FAVORISANT LA RÉCIDIVE

On retrouve le plus souvent chez les patients, lors des épisodes infectieux, un antécédent de fatigue, de stress, une autre infection.
Cette cause déclenchante est à l'origine de ce que l'on appelle la récurrence, se caractérisant par un nouvel épisode d'infection susceptible de survenir après une période plus ou moins longue. Cette récurrence touche environ 85 % des porteurs du virus et s'explique par la réplication (multiplication) du virus, qui finit par gagner l'épithélium (couche de cellules) en surface, et par un mécanisme de transmission utilisant les cellules nerveuses.
En cas de récurrence, l'évolution est raccourcie d'environ une semaine.
Le plus souvent, cette récidive infectieuse passe inaperçue (on dit qu'elle est asymptomatique), ou elle donne lieu à peu de symptômes (elle est alors qualifiée de paucisymptômatique).

 

DIAGNOSTIC - ANALYSES DE LABORATOIRE

Etant donné l'évolution relativement rapide (quelques jours) de la poussée herpétique, le corps médical est confronté parfois à certaines difficultés de diagnostic. En effet, il n'existe souvent plus aucun symptôme au moment de l'examen clinique. On retrouve uniquement quelques croûtes qui ont persisté (dans le meilleur des cas). Les autres manifestations cliniques (symptômes) sont banales, par exemple :

  • des fissures
     
  • des démangeaisons
     
  • une brûlure en urinant
     
  • une irritation

 

C'est donc l'analyse biologique réalisée en laboratoire qui permettra le plus souvent de poser le diagnostic.

La mise en culture du virus après prélèvement permet d'isoler celui-ci. Il s'agit là de la méthode de référence.
Le virus étant sensible à la chaleur, au mode de prélèvement ainsi qu'à la qualité de la conservation, les analyses doivent être faites directement au laboratoire (les résultats demandent parfois plusieurs jours).
L'utilisation des anticorps monoclonaux après 24 heures de culture dépend de la mise en évidence des antigènes HSV à l'intérieur des cellules infectées.
La recherche des antigènes peut également se faire par la technique d'immunofluorescence (mise en évidence du virus et de son sous-titre) soit par Elisa.

 

COMPLICATIONS DE L'HERPÈS GÉNITAL

Des complications à type de rétention d'urine ou de paresthésies (sensation de fourmillements) des membres inférieurs (syndrome de la queue de cheval) sont possibles.

 

DIAGNOSTIC DIFFÈRENTIEL

Parfois, l'herpès génital est confondu avec :

  • une mycose (mais dans ce cas les douleurs sont beaucoup moins importantes). Mais, la présence de vésicules en bouquets et d'ulcérations permet de poser le diagnostic avec quasi-certitude.
     
  • une sciatique (on parle alors de pseudo- sciatique) s'expliquant par l'atteinte des nerfs cutanés

TRAITEMENT DE L'HERPÈS GÉNITAL

Il est d'autant plus efficace qu'il est appliqué dès l'évocation des premiers symptômes de la résurgence de l'infection herpétique. C'est la raison pour laquelle, il faut apprendre aux porteurs du virus à reconnaître les symptômes annonciateurs d'une récidive (résurgence).
Les conseils d'hygiène doivent également être respectés pendant les poussées d'herpès.

  • Le traitement par voie générale comporte de l'Aciclovir orale sous forme de Zovirax. Ce traitement a fait la preuve de son efficacité sur la douleur ainsi que sur le délai de guérison et la durée pendant laquelle le virus était présent dans l'organisme. La dose prescrite est de 100 mg, 5 fois par jour pendant dix jours, ou bien 5 mg par kilo, trois fois par jour pendant 5 à 10 jours par voie intraveineuse.
     
  • Le valaciclovir (zelitrex) est utilisé par voie orale (comprimés) à raison de 500 mg deux fois par jour pendant dix jours.
     
  • Il est conseillé de traiter les épisodes récurrents quand il existe une gêne ou un risque de contagion. Dans ce cas on utilise l'Aciclovir, à raison de 200 mg 5 fois par jour pendant cinq jours, ou le valaciclovir à deux prises pendant cinq jours. Le traitement local n'a pas fait la preuve de son efficacité. Il est impossible de fixer avec certitude une durée de traitement.
     
  • L'utilisation d'antalgiques (antidouleurs) est autorisée en association avec le traitement antiviral, pour permettre d'améliorer la qualité de vie.

 

PRÉVENTION

Il est recommandé de ne pas partager le linge de toilette en présence de lésions herpétiques en évolution.
 

 

 

Bibliographie 
Herpès génital : mode de transmission et stratégie de soins. Biblionmed nº 197,12 octobre 2000.

5 commentaires pour "Herpès génital"

Portrait de Johnson Kings Finley
J'aime 0

Bonjour, je suis Johnson Kings Finley de Southport Liverpool, Angleterre. Je témoigne au sujet du Dr White, le grand herboriste. Il a guéri toutes sortes de maladies. Il a guéri mon virus du VIH / sida de 8 ans, bien que je sois allé À travers différents sites Web, j'ai vu différents témoignages sur différents lanceurs de sorts et herboristes. J'étais comme suit: "Beaucoup de gens ont le remède contre le VIH, pourquoi les gens en souffrent-ils encore?" J'y ai pensé, puis j'ai contacté le Dr White par courrier électronique (drwhitethivhealer@gmail.com), je ne le croyais pas tellement, je voulais juste lui donner un Trèves, il a répondu à mon courrier et avait besoin d'informations sur moi et demandez-moi aussi de faire un paiement pour le médicament. il l'a préparé (CURE) et me l'a envoyé via un service de messagerie. J'ai pris le médicament qu'il lui avait prescrit et je suis passé au contrôle deux semaines après avoir terminé le médicament. J'ai été testé séronégatif pour le VIH, si vous êtes séropositif. votre temps pas plus. Contactez-le via:

ou 2349091844595
Je vous garantis que vous serez le prochain à donner des témoignages sur ce grand guérisseur quand vous le contactez.
Vous pouvez m'ajouter sur facebook: Johnson Kings Finley
Ou écrivez-moi sur:

Portrait de Cyprienne gueu
J'aime 0

Je m'appelle Cyprienne Gueu, on m'a diagnostiqué le VIH en 2015 et depuis lors, ma vie a été bouleversée. J'ai même infecté le virus par mon mari, jusqu'à ce que je lise le témoignage d'une femme au sujet d'un guérisseur qui utilise des herbes pour soigner des maladies telles que le VIH, les verrues génitales, l'herpès, l'hépatite, le cancer du sein, etc. Et elle a laissé tomber son email, que je communiquais avec lui pour lui parler de mon problème, il m'a assuré qu'il pouvait me soigner et m'a dit tout ce que je devais faire, après quoi il m'a envoyé un médicament à base de plantes à Montréal, où habitait avec mon mari au Canada. Il a dit à mon mari et à moi-même de prendre le médicament pendant trois semaines, ce que nous avons fait religieusement. Maintenant que nous sommes complètement guéris, nous sommes maintenant séronégatifs pour le VIH. Même la semaine dernière, nous sommes allés à nouveau pour un test et tout était négatif, grâce au guérisseur Dr'Water qui nous a sauvé la vie. Et je conseillerai ceux d'entre vous qui ont besoin d'aide à propos de ce virus mortel, de contacter Dr'Water par son email:

ou par Whatsapp: +2349050205019
Il peut également soigner le cancer, l'hépatite, l'herpès, le VPH, les maladies coronariennes ou toute autre maladie. Je crois qu'il peut vous aider aussi, merci.

Portrait de luanda michael
J'aime 0

CURED DE HERPES VIRUS ... en effet DR HASSAN est un Dieu envoyé
DR HASSAN est le seul Dr qui pourrait jamais obtenir herpès guéri avec son médicament de guérison, j'ai essayé presque tout, mais je ne pouvais pas trouver de solution sur ma maladie, malgré tout ce qui m'arrive, je passe toujours beaucoup à acheter des médicaments de l'hôpital et de prendre quelques médi cations, mais pas de soulagement, jusqu'à ce qu'un jour je viens de naviguer sur Internet quand je tombe sur un grand post de «Morrison» qui a vraiment dit qu'il a été diagnostiqué avec l'herpès et a été guéri la semaine nid grâce à l'aide de ce grand médecin de guérison puissant , donc je l'ai rapidement contacté, et il m'a posé quelques questions et il a dit une chose que je n'oublierai jamais que quiconque l'a contacté est toujours obtenir sa guérison , donc j'ai été étonné tout le temps que j'ai entendu que de lui , alors il m'a envoyé la phytothérapie , et après avoir pris son médicament pour la période de temps, il m'a dit de, j'ai remarqué une différence très câlin dans ma santé, alors je suis allé à l'hôpital pour donner le test final à la maladie et le médecin a dit que je suis HERPES NEGATIVE ,je suis très étonné de la guérison DR HASSAN m'a donné de l'aide de ses herbes anciennes Mais si vous avez envie de contacter DR HASSAN à la fois, vous pouvez lui envoyer un courriel maintenant pour votre propre guérison aussi à :(drhassanherbscure@gmail.com).
WhatsApp /CALL +2349032582239

Portrait de marvis ven
J'aime 0

S'IL VOUS PLAÎT LIRE MON CURE SUR HERPES VIRUS, il vous aidera à guérir aussi. Je viens des États-Unis, à Austin, au Texas. Je vois habituellement mon épidémie 3 ou 4 semaines plus tard, mon ami m'a présenté à un herboriste qui a guéri l'herpès simplex 2. virus1 et en ai été témoin moi-même. Cela fait 2 ans que j'ai guéri ce virus, plus aucune épidémie ni aucun symptôme du virus de l'herpès Je suis si heureux d’avoir rencontré des personnes guéries et avoir lu leur témoignage. C’est pour cette raison que j’ai consulté mon médecin pour vérifier si j’étais complètement négatif, il m’a confirmé que j’étais un herpès négatif, c’est Il est difficile de croire que le Dr Mohammed m'a guéri de l'herpès avec un médicament à base de plantes. J'ai été testé négatif après avoir pris ce médicament. Pourrait-il être vrai que j'ai été guéri? parce que je pensais qu'il n'y avait pas de remède, je suis si heureux du résultat aujourd'hui, je me sens heureux si vous pensez que ce n'est pas réel, vous pouvez également le contacter pour un essai de phytothérapie. Les remèdes à base de plantes guérissent complètement l’herpès que j’ai vu en très bonne santé, pas d’épidémie, pas de douleur et j’ai eu un herpès négatif après avoir utilisé la phytothérapie Dr. Mohammed. il est vrai qu'ils disent qu'il n'y a pas de problème sans solution pour votre puits vous-même, contactez le grand docteur en herbes à l'adresse email

whatsapp / appelez le +2349036036397

Portrait de marvis ven
J'aime 0

S'IL VOUS PLAÎT LIRE MON CURE SUR HERPES VIRUS, il vous aidera à guérir aussi. Je m'appelle Marvis Ven, je viens des États-Unis, à Austin, au Texas. Je vois habituellement mon épidémie 3 ou 4 semaines plus tard, mon ami m'a présenté à un herboriste qui a guéri l'herpès simplex 2. virus1 et en ai été témoin moi-même. Cela fait 2 ans que j'ai guéri ce virus, plus aucune épidémie ni aucun symptôme du virus de l'herpès Je suis si heureux d’avoir rencontré des personnes guéries et avoir lu leur témoignage. C’est pour cette raison que j’ai consulté mon médecin pour vérifier si j’étais complètement négatif, il m’a confirmé que j’étais un herpès négatif, c’est Il est difficile de croire que le Dr Mohammed m'a guéri de l'herpès avec un médicament à base de plantes. J'ai été testé négatif après avoir pris ce médicament. Pourrait-il être vrai que j'ai été guéri? parce que je pensais qu'il n'y avait pas de remède, je suis si heureux du résultat que je suis aujourd'hui. Je me sens heureux si vous pensez que ce n'est pas réel, vous pouvez également le contacter pour un essai de phytothérapie. Les remèdes à base de plantes guérissent complètement l’herpès que j’ai vu en très bonne santé, pas d’épidémie, pas de douleur et j’ai eu un herpès négatif après avoir utilisé la phytothérapie Dr. Mohammed. il est vrai qu'ils disent qu'il n'y a pas de problème sans solution pour votre puits vous-même, contactez le grand docteur en herbes à l'adresse email

whatsapp / appelez le +2349036036397

Commentez l'article "Herpès génital"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.