Surdité

Grec : hupo : sous et akouein : entendre.

Définition 

La surdité est la diminution de l'acuité auditive (voir audition).
On parle de surdite lorsqu'un individu se plaint d'une hypoacousie importante ou très importante.

L'organe de l'audition est constitué d'un appareil de perception et d'un appareil de transmission. Pour cette raison, on décrit deux types de surdité : la surdité de perception et la surdité de transmission.

1) L'hypoacousie de perception se caractérise par une diminution de l'acuité auditive dans laquelle la transmission est bonne, mais la perception est défectueuse.

Causes :
Lésion de la cochlée, qui est l'organe de l'audition situé dans l'oreille interne. Dans ce cas, le sujet souffre d'une presbyacousie (c'est-à-dire d'une hypoacousie par vieillissement), d'une fracture du rocher (os situé à la partie interne de l'os temporal) ou de la maladie de Ménière (s'accompagnant de sifflements et de vertiges).
Prise de médicaments toxiques : antibiotiques du type aminoside, aspirine et diurétiques (médicaments augmentant la sécrétion des urines).
Atteinte des fibres nerveuses situées dans le nerf auditif et permettant de transmettre l'influx nerveux qui, une fois analysé par le cerveau, sera perçu comme un son. Dans ce cas, il est nécessaire de rechercher un neurinome de l'acoustique qui est une tumeur bénigne du nerf auditif, une infection à type de méningite cérébro-spinale ou un accident vasculaire dû à une thrombose artérielle (obturation d'une artère) ou un spasme (à l'origine d'une fermeture du calibre d'un vaisseau).
Lésions des voies auditives centrales (partant de l'oreille interne et allant jusqu'à l'encéphale).
L'hypoacousie de perception se diagnostique grâce à un audiogramme, qui consiste en une évaluation en décibels de la perte auditive. Le décibel est l'unité égale à 1/10 de bel. Ce n'est pas une dimension au sens strict du terme : en effet, le décibel exprime le rapport entre deux grandeurs et notamment deux intensités sonores (symbole : dB). On utilise une technique d'audiométrie qualifiée de supraliminaire (plusieurs tests sont nécessaires pour étudier le réflexe stapédien, qui concerne l'étrier (osselet de l’oreille moyenne), qui permet de différencier les atteintes de la cochlée de celle du nerf auditif).

Traitement
Quand l'hypoacousie de perception est due à un neurinome, il est nécessaire d'envisager une intervention chirurgicale dont le but est l'ablation de celui-ci. En effet, sa localisation proche du tronc cérébral (zone du système nerveux située en arrière du cervelet et juste avant la moelle épinière) impose cette intervention chirurgicale.
Quand il existe une fracture du rocher, le traitement est chirurgical en présence d'une paralysie faciale ou bien quand il existe une communication entre les méninges (membrane de protection du système nerveux central) et l'oreille.
En cas d'intoxication médicamenteuse, c'est essentiellement la prévention qui doit être mise en avant.
Les prothèses auditives dites d'amplification, ou amplificatrices, sont posées quand il existe une hypoacousie de perception et essentiellement quand celle-ci est gênante, c'est-à-dire quand il y a perte d'audition supérieure à 30 décibels.
La maladie de Ménière, les accidents vasculaires et les infections nécessitent un traitement médicamenteux.
Les spasmes vasculaires aigus de l'artère auditive interne, ainsi que l'hypoacousie de perception survenant brutalement, nécessitent une hospitalisation et un traitement par voie parentérale (perfusion).

2) l'hypoacousie de transmission.
Elle est consécutive à une diminution de l'acuité auditive due à une atteinte du conduit auditif externe de l'oreille externe ou de l'oreille moyenne, c'est-à-dire la partie qui contient les osselets.

1 commentaire pour "Surdité"

Portrait de cdupont
J'aime 0

Est-ce que les prothèses auditives aident avec cette condition?

Commentez l'article "Surdité"