Labyrinthe

Latin : laburinthos.

Définition 

Le labyrinthe est un ensemble complexe de cavités et de conduits qui communiquent entre elles et situées dans l'oreille interne.
Le labyrinthe ou labyrinthe osseux  est divisé en trois parties : le vestibule, les canaux semi-circulaires et la cochlée.
Le labyrinthe membraneux est constitué d’un réseau de petites poches contenant l’endolymphe (liquide de nature lymphatique) et comprenant les canaux semi-circulaires (qui sont les organes de l’équilibration), le vestibule avec l’utricule et le saccule ainsi que le conduit cochléaire (qui est l’organe de l’audition).

Anatomie 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le labyrinthe correspond à l'ensemble de l'oreille interne. On a tendance à croire, à cause sans doute des nombreux schémas présents dans les manuels scolaires entre autres, que le labyrinthe est un organe existant en tant que tel comme peut l'être le coeur, le foie, etc... En fait, il s'agit d'une cavité osseuse. Les représentations des livres d'anatomie sont en fait des moulages de cette cavité. L'oreille interne est située à l'intérieur de l'os temporal à l'arrière de l'orbite et comprend plusieurs grandes divisions :

  • Le labyrinthe osseux, constitué d'un ensemble de canaux de forme tortueuse creusés à l'intérieur de l'os temporal (plus précisément du rocher). Le labyrinthe osseux contient de la périlymphe qui est un liquide comparable au liquide céphalo-rachidien.
  • Le labyrinthe membraneux est un réseau de vésicules et de conduits de nature membraneuse qui épouse plus ou moins précisément les contours du labyrinthe osseux. Le labyrinthe membraneux flotte à l'intérieur de la périlymphe et contient l'endolymphe. L'endolymphe est un liquide proche du liquide contenu à l'intérieur des cellules et particulièrement riche en potassium (K+). Ces  2 liquides (c'est-à-dire la périlymphe et l'endolymphe), ont un rôle très important : ils servent de transmetteurs pour les vibrations sonores qui arrivent par l'intermédiaire du conduit auditif externe (l'orifice situé au centre du pavillon de l'oreille). L'endolymphe et la périlymphe doivent réagir aux forces mécaniques qui surviennent au moment des changements de position du corps et de l'accélération. Il ne faut pas confondre la lymphe que l'on trouve l'intérieur des ganglions lymphatiques (et de façon générale du système lymphatique) avec ces 2 liquides de l'oreille interne.
  • Le vestibule est une cavité dont la forme est proche de celle d'un oeuf (ovoïde) située au centre du labyrinthe osseux. Le vestibule se trouve à la partie postérieure de la cochlée (en arrière) et à l'avant des canaux semi-circulaires. Le saccule et l'utricule sont 2 vésicules appartenant au labyrinthe membraneux. Celles-ci sont unies par l'intermédiaire d'un minuscule conduit et flottent à l'intérieur de la périlymphe du labyrinthe membraneux. L'utricule est plus grand que le saccule et se situe en continuité avec les conduits, il est situé vers l'arrière des conduits semi-circulaires. Le rôle des saccule et utricule est d'abriter les récepteurs de l'équilibre (macules). Les macules sont sensibles à la gravité (plus précisément à la force gravitationnelle) et permettent à un individu d'avoir la sensation des changements de position de la tête.
  • Les canaux semi-circulaires osseux proviennent de la partie arrière du vestibule. Leur situation, pour chacun, à l'intérieur des trois plans de l'espace (canal semi-circulaire postérieur, canal semi-circulaire latéral, canal semi-circulaire antérieur) permet à l'organisme d'avoir la sensation de l'équilibre et de l'orientation. Précisons que les canaux semi-circulaires ne sont pas les seuls à participer à la perception de l'équilibre et de l'orientation : les yeux et les récepteurs de l'étirement situés dans les muscles et les tendons participent également à ce mécanisme.
  • La cochlée est la partie antérieure du labyrinthe osseux. Elle contient les cellules neurosensorielles à partir desquelles les vibrations sonores sont transformées en stimuli nerveux (plus précisément en potentiel d'action neurologique) qui seront transmis au cerveau et interprétés comme des sons.

Aucun commentaire pour "Labyrinthe"

Commentez l'article "Labyrinthe"