Bien que très douloureuse et handicapante, la migraine, qui touche 10 à 15 % de la population générale, est habituellement considérée comme un trouble bénin, et rien ne laissait penser qu'elle puisse avoir des effets délétères durables sur le cerveau. Jusqu'à une étude parue mercredi 28 août 2013 ...

La migraine abîme-t-elle durablement le cerveau ?

Une équipe de chercheurs de l'Université de Copenhague a étudié, sous la direction du docteur Messoud Ashina, l'impact de la migraine sur le cerveau. Et leurs constatations sont assez inquiétantes.

Ces chercheurs ont réalisé une méta-analyse, c'est-à-dire qu'ils ont analysé plusieurs études (19, dont 13 études cliniques) portant sur des personnes souffrant de migraine, la plupart ayant passé des IRM cérébrales.
Cette étude les a conduits à penser que «la migraine pourrait en fait altérer de façon permanente les structures du cerveau de multiples façons», explique le principal auteur.

La migraine augmente notamment le risque de certains troubles :

Les migraines avec aura aggravent encore plus ces risques.
Plus précisément, l'étude révèle que :

  • par rapport aux personnes ne souffrant pas de migraine, le risque de lésion de la matière blanche augmente de 34% chez les personnes souffrant de migraine, et de 68% chez celles souffrant de migraine avec aura.
  • par rapport aux malades souffrant de migraine sans aura, le risque d'anomalie du cerveau est supérieur de 44% chez les malades souffrant de migraines avec aura.

Les chercheurs continuent leurs analyses pour mieux comprendre le lien entre la migraine et les changements structurels du cerveau (notamment l'impact de la durée et de la fréquence des crises), et identifier les conséquences de ces lésions cérébrales sur les fonctions mentales.

Lire également :

Migraine et risques cardio-vasculaires chez la femme
Migraine ophtalmique
Céphalées de tension

Suivant La réduction mammaire des seins trop volumineux

Aucun commentaire pour "La migraine abîme-t-elle durablement le cerveau ?"

Commentez l'article "La migraine abîme-t-elle durablement le cerveau ?"