Voici quelques réponses aux questions que vous pouvez vous poser concernant l'appareil circulatoire.

10 choses à savoir sur l'appareil circulatoire

ARTERES – VEINES

Quelle est la fonction des artères ?
Les artères constituent une partie du système qui permet de véhiculer le sang, et contiennent perpétuellement 15 % de la totalité de ce dernier dans l'organisme.
C'est l'artère pulmonaire qui amène le sang pauvre en oxygène et surchargé de gaz carbonique aux poumons, où cette proportion s'inverse.
Les autres artères véhiculent le sang oxygéné du coeur à toutes les parties du corps.
Reliées entre elles, les artères assurent une irrigation constante, même si l'une d'elles est abîmée. Chaque fois que les ventricules cardiaques se contractent, ils envoient le sang sous pression dans deux grandes artères : la pulmonaire et l'aorte.
L'aorte, en forme d'une poignée de canne, sort du ventricule gauche et redescend le long de la colonne vertébrale, en se ramifiant en artères de plus en plus petites.
Les artères sont élastiques, chaque battement de coeur les emplit de sang et elles se dilatent, puis se resserrent quand le sang se retire.

En quoi les veines diffèrent-elles des artères ?
Les veines complètent les artères. Les unes ne servent à rien sans les autres.
Dès leurs plus petites ramifications nommées veinules, les veines ramènent au coeur le sang peu oxygéné chargé des déchets de tout l'organisme.
Leur réseau est parallèle à celui des artères, mais les veines sont plus nombreuses et contiennent davantage de sang (plus de 70 % de la quantité de l'organisme).
Le sang dans les veines doit lutter contre la pesanteur. Pour maintenir le flux en direction du coeur, elles sont munies de valves à sens unique. Leur tâche est allégée par l'action du diaphragme conjuguée à celle des muscles des bras et des jambes qui, par leur jeu, exercent un massage imprimant au sang un mouvement vers le coeur.
L'objectif de cette circulation est d'échanger les déchets de l'organisme contre de l'oxygène et autres nourritures.

POULS

Qu'indique le pouls ?
Pris au poignet ou sur le trajet d'une artère importante, le pouls est une onde de pression transmise à travers le système artériel au moment où chaque battement de coeur y injecte du sang.
Le coeur en bonne santé d'un adulte au repos bat en moyenne à 72 pulsations à la minute, la fréquence normale étant entre 60 et 100.
Un effort physique accélère le pouls jusqu'à une fréquence maximale théorique de 220 moins l'âge de la personne.
Hormones, médicaments, fièvre, troubles émotionnels élèvent momentanément le rythme cardiaque. Un rythme plus ou moins élevé par rapport à la normale demande un examen médical, afin de dépister une éventuelle affection.

REINS

Quel est le rôle des reins ?
Les reins fonctionnent comme des organes d'excrétion et de régulation. Il peuvent à la fois excréter l'eau et la réabsorber.
Par l'urine, ils éliminent toute substance potentiellement dangereuse due à la décomposition des aliments, avant qu'elle n'atteigne un niveau toxique.
Ils régulent l'eau, le glucose, le sel, le potassium et autres substances indispensables au sang, dans la proportion nécessaire au maintien de la stabilité du milieu interne de l'organisme.
Les reins sont une paire d'organes en forme de fève, pas plus gros que le poing d'un enfant et situés juste au-dessus de la taille à l'arrière de la cavité abdominale. Leur travail débute quand le sang y pénètre par les artères rénales.
Chaque artère se subdivise en rameaux de plus en plus fins jusqu'à n'être plus qu'une structure microscopique appelée « néphron ». Une partie de chaque néphron est un filtre, chaque rein en possède environ 1 million.
C'est dans le néphron que les substances nocives sont isolées, puis évacuées avec les déchets vers une cavité en entonnoir : le bassinet rénal, d'où ils sont dirigés vers l'urètre qui mène à la vessie.

PRESSION ARTERIELLE

Comment mesure-t-on la pression artérielle ?
La pression est la force exercée par le sang contre les parois artérielles et qui maintient le sang en circulation. Habituellement elle n'est pas excessive mais lorsqu'elle le devient, on parle d'hypertension et lorsqu'elle est insuffisante, on parle d'hypotension.
Le médecin prend la tension dans les 2 phases du cycle cardiaque :

  • il prend d'abord la tension « systolique », pression maximale exercée sur les parois artérielles quand le ventricule gauche du coeur se contracte pour expulser le sang
  • puis il prend la tension « diastolique », ou pression minimale juste avant la pulsation suivante, instant où le coeur se détend et où le sang afflue

Ces 2 lectures sont notées sur un graphique sous forme de fraction : tension systolique sur tension diastolique.

  • Le patient passe le bras dans un brassard souple et gonflable relié à un appareil de mesure, le sphygmomanomètre
  • A l'aide d'une poire, le médecin gonfle ce brassard jusqu'à ce qu'il appuie assez autour du bras pour stopper le flux sanguin dans l'artère principale
  • Puis en écoutant avec un stéthoscope placé juste sous le brassard, il libère progressivement l'air jusqu'à ce qu'il entende le pouls repartir

La pression de l'air dans le brassard est alors légèrement inférieure à celle du sang dans l'artère, la lecture du cadran indique la tension systolique. Le médecin laisse un peu d'air s'échapper jusqu'à ce qu'il n'entende plus rien. Le cadran indique alors la tension diastolique.

TENSION

Quelle est la tension normale ?
La tension normale n'est pas identique pour tous.

  • On dit que la moyenne des tensions relevées chez de jeunes adultes en bonne santé va de 11,5/7 à 13/8
  • La tension systolique des nouveau-nés va de 2 à 6 et augmente peu à peu au fil dans années
  • Au-delà de 80 ans, l'idéal est d'obtenir une pression artérielle systolique inférieure à 150 mmHg

La tension « normale » dépend de la vigueur de la pompe cardiaque, du rapprochement des valves, de l'élasticité des parois artérielles, du volume de sang et de sa consistance. Elle dépend aussi de la digestion, du poids, des émotions et de l'usage du tabac.

Quels sont les dangers d'une tension élevée ?
Une tension excessive provoque des accidents vasculaires cérébraux ou cardiaques. Même légère, pour peu qu'elle soit chronique, elle réduit l'espoir de vie.

Qu'est-ce qu'une rupture d'anévrisme ? 
Un anévrisme est un renflement de la paroi artérielle qui peut parfois se déchirer à cause de l'athérosclérose ou encore de l'hypertension artérielle. Ce phénomène, en effet, provoque une hémorragie interne et une chute de tension si brutales que la mort s'ensuit. Ceci est d'autant plus dangereux que l'artère est vitale. 

L'hypertension est-elle héréditaire ?
La catégorie d'hypertension la plus fréquente, nommée essentielle, semble être héréditaire. Nous ne connaissons pas la cause exacte, mais certaines familles l'ont plus que d'autres. L'hypertension n'apparaît d'ordinaire pas avant l'âge mûr.
Autre catégorie, l'hypertension dite secondaire ne semble pas d'origine génétique. Elle est la conséquence d'une autre affection, rénale ou cardiaque par exemple. Elle est parfois provoquée par la pilule anticonceptionnelle.
Lorsque la cause est décelée et le traitement suivi, le plus souvent la tension redevient normale.

Le sel agit-il sur la tension ?
Le sel, ou chlorure de sodium, est essentiel à la vie. Son rôle dans la régularisation de la quantité d'eau contenue dans les tissus est primordial.
Il est cependant très courant d'en abuser car l'organisme n'en a besoin que d'une quantité minime.
Les pays dont la base alimentaire est salée accusent une tendance à l'hypertension.

Que se passe-t-il quand la tension est trop faible ?
Une tension inférieure à la moyenne ou hypotension chronique, est rarement alarmante.
Elle suscite peu de gêne, sauf parfois quelques vertiges ou faiblesse passagère.
Une hypotension dite orthostatique, survient parfois chez certains lorsqu'ils se redressent brusquement. Il s'agit d'un vertige de quelques secondes.
Les personnes grandes et maigres sont sujettes à l'hypotension car la pression du coeur, lorsque le sang atteint la tête, est plus faible que chez les gens costauds.
Peut-être est-ce pour cela que les grands s'évanouissent plus souvent que les autres.

A lire également :
Les questions que vous vous posez sur le sang
Les questions que vous vous posez sur le coeur
Les questions que vous vous posez sur la peau

Crédits photos :
Cuore, sistema circolatorio e infarto​ - dante1969​ - Fotolia.com
blood cells flowing through a vein - adimas - Fotolia.com
Woman checking pulse on wrist closeup​ - Voyagerix​ - Fotolia.com
Menschliche Nieren - psdesign1​ - Fotolia.com
young doctor measuring blood pressure of patient​ - praisaeng​ - Fotolia.com
Tensiomètre - Tensiomètre - Fotolia.com

Suivant Arrêt du tabac et de l'alcool : le miracle Kudzu

Aucun commentaire pour "10 choses à savoir sur l'appareil circulatoire "

Commentez l'article "10 choses à savoir sur l'appareil circulatoire "