Hypersialorrhée

Définition 

L'hypersialorrhée, appelée également ptyalisme,​ hypersalivation ou hypersialie, est la sécrétion excessive de salive, qui peut atteindre 4 à 5 litres par jour, sans tenir compte de la salive avalée.

 

Généralités 

Le rôle de la salive, sécrétion présentant un aspect liquidien, incolore, insipide et filan, est d'humidifier les muqueuses de la bouche (langue, joues, pharynx) et d'humecter les aliments ainsi que d'entamer le début de la digestion des glucides (sucres) par l'intermédiaire d'une enzyme : la ptyaline, qui permet de transformer l'amidon (variété de sucre) puis le glycogène (molécule de sucre très longue) en dextrine et en maltose (autre variété de sucre).

En plus d'humecter les muqueuses buccales et celles du pharynx, la salive facilite la phonation (émission de sons), la mastication (mâcher les aliments) et la déglutition (avaler les aliments).
Elle possède également un rôle antiseptique (contre les microbes) et un rôle de protection de l'œsophage.
Sa sécrétion en quantité normale est de 0,7 à 1 litre par jour et sa concentration se fait par l'intermédiaire des nerfs sympathiques et parasympathiques (système nerveux autonome, autorégulateur). Sa sécrétion est accrue pendant les repas.
En dehors des repas, la salive est continuellement sécrétée et déglutie (avalée) 1 à 3 fois par minute.
 

La salive est produite par les glandes salivaires, qui comprennent :

1) Les glandes parotides, situées derrière la branche montante de la mandibule (devant l'oreille). Ce sont les glandes salivaires les plus volumineuses. L'excrétion de la salive se fait par l'intermédiaire du canal de Sténon qui s'ouvre à la face interne de la joue au niveau de la première molaire de la mâchoire supérieure

2) Les glandes sous-maxillaires, situées dans le plancher de la bouche, permettent l'émission de salive par le canal de Wharton qui aboutit sous la langue au niveau des incisives inférieures.
Les glandes sous-maxillaires peuvent développer une lithiase du canal de Wharton : formation de calculs dus à la précipitation de calcium qui obstrue ce canal. Ceci est à l'origine d'une augmentation de volume (gonflement) et de douleurs qui disparaissent entre les repas : en effet, la sécrétion de cette partie de la glande salivaire se fait au moment des repas, quand la sécrétion de salive est stimulée. Il est parfois nécessaire d'effectuer une ablation chirurgicale de ce calcul qui peut néanmoins arriver à s'expulser spontanément.

3) La glande sublinguale est une glande située dans le plancher de la bouche et comporte 2 canaux excréteurs : les canaux de Rivilus et de Walther.

4) Les glandes salivaires accessoires sont situées dans la muqueuse des lèvres.

 

Composition de la salive :

  • Eau
  • Mucus (variété de glaire)
  • Enzymes (ptyaline)
  • Electrolytes (sodium, chlore, potassium)

 

On distingue 3 types d'hypersialorrhées :

  • l'hypersialorrhée primaire est la conséquence de l’hypersécrétion des glandes salivaires
  • l'hypersialorrhée secondaire est la conséquence de l’altération du contrôle neuromusculaire
  • l'hypersialorrhée émotionnelle la conséquence des états d’anxiété ou de stress

Diagnostic

Pour s'assurer qu'il existe une hypersialorrhée, il faut dans un premier temps effectuer le test du sucre. Celui-ci consiste à déposer un morceau de sucre dans la bouche et chronométrer le temps qu'il met à fondre.. En dessous de 2 minutes, le test est positif.

 

Les principales causes d'hypersialorrhée sont :

  • des aphtes
  • un problème dentaire, notamment une carie
  • une prothèse mal adaptée
  • une gingivite
  • des troubles digestifs
  • la présence du diverticule de Zenker
  • un ulcère buccal
  • une grossesse
  • une lésion infectieuse de la bouche
  • une inflammation de la bouche
  • une affection de l'oesophage
  • un diabète
  • un cancer
  • la maladie de Parkinson
  • certaines névroses
  • une paralysie faciale
  • des troubles neurologiques : tumeur cérébrale située au niveau du quatrième ventricule
  • certaines intoxications, notamment celles dues aux dérivés mercuriels
  • la rage

 

Traitement

Il dépend directement de la cause.
Les médicaments généralement utilisés sont :

  • le Primpéran à raison d'un comprimé à 10 mg 3 fois par jour
  • la Génatropine à 0,5 mg une à deux fois par jour ou sous forme de goutte (10 à 20 gouttes de 23 fois par jour)
  • la teinture alcoolique de belladone au 1/10 : 30 gouttes trois fois par jour.

 

 

Bibliographie :
Simone Imbert - Hypersialorrhée liée à l'âge - Stomatologiste, attaché à la clinique de stomatologie et chirurgie maxillaire faciale de l'hôpital Salpêtrière de Paris. Le concours médical, consultations, tome 124-17, pages 1133, du 0 4-05-2002 .
 

1 commentaire pour "Hypersialorrhée"

Portrait de henky000100
J'aime 0

Ayant été opéré d'un cancer de la langue au cours de laquelle le chirurgien m'a posé un lambeau qu'il m a' pris au bras. Depuis, je souffre d'hypersalivation, surtout après le repas du soir.
Cela peut-il venir du fait qu'ayant eu une pose de prothèse dentaire au mois de décembre, je remange difficilement normalement ce qui me donne des brûlures d'estomac ou d'autre chose.
Y aurait-il un remède si possible naturel pour éviter cette hypersalivation qui me gâche la vie.
Par contre, le soir, dès que je suis couchée, je n'ai plus d'hypersalivation, au contraire j'ai tendance à avoir la bouche sèche.
Dans l'attente de vous lire, à bientôt

Commentez l'article "Hypersialorrhée"