On connaît les vertus du régime méditerranéen et son impact positif sur les maladies cardiovasculaires.
Une thèse réunissant une douzaine d’études, publiée dans le journal Epidemiology, fait désormais état d’un lien entre le régime méditerranéen et une baisse de risques d’être atteint par la maladie d’Alzheimer, mais pas seulement ! Ce régime aiderait également à améliorer le fonctionnement du système cognitif et à le préserver. 

Alzheimer : l’effet protecteur du régime méditerranéen

Environ 25 millions de personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer dans le monde, un chiffre considérable.
Cependant, selon certaines études analysées minutieusement et rassemblées en thèse, il serait possible de diminuer les risques d’être touché par cette pathologie grâce à ce que l’on mange. L’adoption d’un régime méditerranéen, riche en poissons, fruits, légumes, huile d’olive et noix, présenterait cet avantage et ainsi que celui de préserver notre système cognitif et même d’améliorer son fonctionnement.

Iliana Lourida, de l’Institut national pour la Collaboration de Recherche de Santé, explique : « La nourriture méditerranéenne est à la fois délicieuse et nutritive : nos recherches prouvent qu'elle peut aider à protéger du risque de démence un cerveau vieillissant. Certes, ce lien n'est pas un scoop, mais notre travail est le premier à analyser une par une toutes les preuves existantes ». 

Pour en savoir plus sur la maladie d'Alzheimer, cliquez ici.

Voir également 

Alzheimer : les signes annonciateurs

Alzheimer : vers un traitement préventif ?

 

Crédit photo : Foodandmore - 123rf.com

Suivant Soleil et rayons UV : attention les yeux !

1 commentaire pour "Alzheimer : l’effet protecteur du régime méditerranéen "

Portrait de isabelle383
J'aime 0

Information très intéressante. Vous pouvez visiter le site web gratuit www.jerestechezmoi.com pour des informations et conseils sur le maintien à domicile des personnes âgées fragiles

Commentez l'article "Alzheimer : l’effet protecteur du régime méditerranéen "