Oestrogènes

Grec : oïstros : fureur et génnan : engendrer.

Définition 

Les oestrogènes sont des substances de nature hormonale qui provoquent l'œstrus chez la femme et les femelles des mammifères.

L’œstrus (cycle estral ou oestral) correspond aux modifications survenant périodiquement au niveau de l'utérus et du vagin.

Ces modifications sont déclenchées par des sécrétions ovariennes, qui préparent à la fécondation (rencontre de l'ovule et du spermatozoïde), et à la gestation (nidification de l’œuf fécondé et croissance de celui-ci dans la muqueuse de l'utérus).

Généralités 

Cette hormone voit son taux augmenter dans le sang au moment de l'ovulation.

Les oestrogènes sont sécrétés essentiellement par l'ovaire (de manière isolée dans la première moitié de chaque cycle menstruel, et associés à la progestérone dans la seconde moitié).

Ils sont également sécrétés par le placenta pendant la grossesse.

Les glandes surrénales et les testicules en synthétisent de petites quantités. Leur élimination se fait par les urines.

Habituellement présente dans l'organisme, cette hormone est également synthétisée (fabriquée) chimiquement comme médicament.

Classification 

On distingue classiquement les estrogènes naturels des œstrogènes de synthèse.

Les oestrogènes naturels : l'estradiol, qui est l’œstrogène principal, est le plus actif dans l'organisme. Appelé également dihydrofolliculine, l'estradiol est considéré comme la véritable hormone femelle, voisine de l’estrone mais plus active qu’elle, principalement sécrétée chez la femme par l’ovaire.L’estradiol est la plus active des trois hormones oestrogènes dans l’organisme. Elle est libérée après stimulation par une autre hormone (l’hormone folliculostimulante lutéinisante : FSH) sécrétée par l’hypophyse. Son taux est variable au cours de la vie d’une femme : jusqu’à la puberté, il est relativement bas, puis s’élève dès l’arrivée du cycle menstruel. Au cours du cycle menstruel lui-même, il est élevé durant la première moitié puis diminue dans la seconde moitié. Au cours de la ménopause, ce taux est à nouveau très bas. Durant cette période, l’hormone est fabriquée en petites quantités à partir des androgènes (hormones mâles) à l’intérieur du tissu adipeux (graisseux). L'estradiol est en relation directe avec l’apparition des caractères sexuels secondaires : le tissu adipeux et sa répartition, la libido, le développement des organes génitaux externes (vagin, vulve), internes (utérus et trompes) et des seins. Lors de la grossesse, le taux d’estradiol s’élève et reste important jusqu’à l’accouchement. Chez l’homme, le taux d’œstradiol est relativement bas et s’élève quelquefois en cas d’hépathopathies (affections du foie). L’estradiol est utilisé en thérapeutique, comme composant des médicaments anticonceptionnels (pilule contraceptive), associé avec la progestérone. Il est également utilisé comme traitement substitutif (mis en place à la suite d’une carence hormonale) dans l’insuffisance ovarienne (insuffisance de sécrétion des hormones par l’ovaire).

Les estrogènes de synthèse : ces substances sont extraites des follicules ovariens et surtout des produits naturels tels que l'urine. Elles sont obtenues par synthèse depuis 1936.

Il s'agit  de (liste non exhaustive) :

  • Estrone.
  • Oestriol.
  • Estradiol.
  • Equilé­nin.
  •  Equiline.
  • 17-dihydroéquilénine.
  • Estranediol A et B.
  • Diéthylstilbces­trol.
  • Hexestrol.
  • Diencestrol.
  • Ethinyl-œstradiol.

Indications : 

  • Une des indications fréquentes de prescription des œstrogènes, est la contraception par voie orale. Dans ce cas, les estrogènes sont associés à des progestatifs, l'ensemble étant appelé pilule.
  • Les estrogènes de synthèse sont indiqués pour corriger une insuffisance de sécrétion d'estrogènes naturels, essentiellement après la ménopause, pour traiter l'ostéoporose (fragilisation du tissu osseux). L'hormonothérapie substitutive post-ménopausique correspond à l'apport d'estrogènes de synthèse. On les associe généralement aux progestatifs (hormones appartenant la famille de la progestérone). Ces substances sont prescrites soit par voie orale (sous forme de comprimés), soit de préférence par voie percutanée (sous forme de gel), méthode permettant à l'hormone de traverser directement la peau et de se retrouver dans le sang. Les timbres (système transdermique) sont également utilisés.
  • Les estrogènes peuvent être utilisés (sous surveillance médicale stricte) sous forme injectable, en cas d'hémorragie grave de l'utérus.

Contre-indications à l' utilisation des estrogènes de synthèse :

 

 

 

 

Aucun commentaire pour "Oestrogènes"

Commentez l'article "Oestrogènes"