Les aliments que nous trouvons dans les commerces doivent pouvoir être consommés "un certain temps" après avoir été produits, un temps souvent beaucoup plus long que ce que la nature permet.
On y ajoute donc des produits, chimiques (le plus souvent) ou naturels, qui ont pour fonction de prolonger leur durée de vie. Et évidemment, l'impact de ces conservateurs sur la santé est souvent néfaste.

Voici tout ce que vous devez savoir sur ces additifs alimentaires : leur origine, leur dangerosité, et les aliments dans lesquels ils se trouvent.

Conservateurs alimentaires : tout ce que vous devez savoir

RÔLE DES CONSERVATEURS

 

Concrètement, un conservateur est une substance qui prolonge la durée de conservation des aliments en les protégeant des altérations dues aux micro-organismes.

Ainsi, ils :

  • luttent contre les moisissures

  • empêchent les contaminations des aliments par les bactéries

  • éliminent les agents microbiens

De ce fait, ils nous protègent des intoxications alimentaires en préservant les qualités sanitaires et gustatives des aliments.

Ces conservateurs sont très appréciés des fabricants et distributeurs car ils leur permettent de laisser les marchandises plus longtemps en rayon et d'optimiser leur rentabilité.
Les consommateurs n'ont également pas à s'en plaindre car cela leur permet de ne pas retourner aux courses plusieurs fois par semaine.

 

MAIS …

 

Bien qu'il ne s'attaque qu'à des bactéries ou microbes nocifs pour l'homme, la fonction principale d'un conservateur est d'éliminer des organismes vivants et cela peut causer des dommages à notre organisme.
Mais il est assez difficile d'éviter ces substances car la loi n'oblige leur déclaration que si elles sont présentes en quantité supérieure à 10mg/kg de produit.

Les sulfites par exemple (qui se trouvent principalement dans le vin, la bière, les cornichons …) peuvent provoquer des démangeaisons, de l'urticaire, des douleurs abdominales, … Environ 5% des asthmatiques ont des difficultés à respirer dans les minutes suivant leur consommation.

Certains conservateurs libèrent du méthanol (provoquant des maux d'estomac, des étourdissements et/ou des troubles de la vue quand il est consommé à fortes doses) ou du méthylcarbamate (utilisé comme pesticide et potentiellement cancérogène).

Des composés cancérogènes sont donc présents dans certains conservateurs. Bien évidemment, la loi souhaite que les consommateurs soient préservés au maximum de tout contact avec des substances cancérogènes ou toxiques mais il arrive parfois qu'on autorise l'utilisation d'un additif au nom de son efficacité, même si l'on sait qu'il contient des composés nocifs : on essaie alors dans ce cas de diminuer au maximum sa présence dans les aliments. Les nitrites illustrent bien ce cas de figure : en présence d'autres substances, ils forment des nitrosamines cancérogènes (présents également dans la fumée de cigarette) mais grâce à eux, le risque de botulisme (maladie due à une toxine mortellee à très faible dose) a quasiment disparu.

 

Voici la liste des conservateurs autorisés, à consommer avec modération et à éviter :

 

E200 : ACIDE SORBIQUE 

 

  • Conservateur pouvant être naturel (fruit du sorbier) ou synthétique

  • Autorisé dans la plupart des aliments, on le retrouve notamment dans :

    • les confiseries

    • les sodas

    • les fromages

    • les fruits secs

    • les vins

    • certains produits cosmétiques

  • PAS DE PROBLÈMES CONNUS À CE JOUR

 

 

E202 : SORBATE DE POTASSIUM

E203 : SORBATE DE CALCIUM 

 

  • Conservateurs synthétiques (sont des dérivés de l’acide sorbique)

  • Autorisés dans la plupart des aliments, on les retrouve notamment dans :

    • les fruits secs

    • le vin

  • PAS DE PROBLÈMES CONNUS À CE JOUR

 

 

E210 : ACIDE BENZOÏQUE

E211 : BENZOATE DE SODIUM

E212 : BENZOATE DE POTASSIUM

E213 : BENZOATE DE CALCIUM 

 

  • Conservateurs synthétiques

  • Effets secondaires :

    • hyperactivité infantile

    • perturbation de la croissance des enfants

    • crise d’asthme

    • urticaire

  • Autorisés dans la plupart des aliments, notamment dans :

    • les boissons aromatisées

    • les bières sans alcool

    • les confitures

    • les chewing-gums

    • les salades préparées

    • les assaisonnements

  • TOXIQUES – À ÉVITER

     

 

E214 : P-HYDROXYBENZOATE D’ÉTHYLE

E215 : ÉTHYL P-HYDROXYBENZOATE DE SODIUM

E216 : P-HYDROXYBENZOATE DE PROPYLE

E217 : PROPYL P-HYDROXYBENZOATE DE SODIUM

E218 : P-HYDROXYBENZOATE DE MÉTHYLE

E219 : MÉTHYL P-HYDROXYBENZOATE DE SODIUM 

 

  • Conservateurs synthétiques

  • Effets secondaires :

    • crise d’asthme

    • urticaire

  • Autorisés en Europe, notamment dans :

    • le pâté

    • les traitements en surface des produits de viandes séchées

    • les confiseries

    • les compléments alimentaires liquides

  • Interdits en Australie (à l’exception des E216 et E218)

  • TOXIQUES - À ÉVITER

 

 

E220 : ANHYDRIDE SULFUREUX OU DIOXYDE DE SOUFRE

E221 : SULFITE DE SODIUM

E222 : SULFITE ACIDE DE SODIUM

E223 : DISULFITE DE SODIUM

E224 : DISULFITE DE POTASSIUM

E226 : SULFITE DE CALCIUM

E227 : SULFITE ACIDE DE CALCIUM 

E228 : SULFITE DE POTASSIUM 

 

  • Conservateurs synthétiques

  • Peuvent être allergisants, même chez les personnes non sensibilisées et peuvent ainsi provoquer des maux de tête ou des nausées

  • Également suspectés de détruire la vitamine B1

  • Potentiellement cancérogènes

  • Principalement autorisés dans les boissons fermentées, notamment dans le vin blanc

  • TOXIQUES – À ÉVITER

 

 

E234 : NISINE 

 

  • Conservateur naturel, obtenu à partir de micro-organismes

  • Dispose d’un effet antibiotique : s’il est utilisé excessivement, ce conservateur peut provoquer l’apparition de résistances aux antibiotiques

  • Conservateur principalement autorisé dans les fromages affinés et fondus et dans le mascarpone

  • À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

 

 

E235 : NATAMYCINE 

 

  • Conservateur naturel, obtenu à partir de micro-organismes

  • Dispose d’un effet antibiotique : s’il est utilisé excessivement, ce conservateur peut provoquer l’apparition de résistances aux antibiotiques

  • Conservateur principalement autorisé dans :

    • le traitement en surface des fromages à pâte dure, semi-dure et semi-molle

    • les saucisses sèches

    • les saucissons

  • À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

 

E239 : HEXAMÉTHYLÈNETÉTRAMINE 

 

  • Conservateur synthétique

  • Uniquement autorisé dans le fromage Provolone

  • Allergène et cancérogène

  • TOXIQUE - À ÉVITER

     

E242 : DICARBONATE DE DIMÉTHYLE 

 

  • Conservateur synthétique

  • Ce conservateur libère du méthanol (à l’origine de symptômes allant des maux d’estomac à des étourdissements ou des troubles de la vue, quand il est consommé à fortes doses) et du méthylcarbamate (utilisé comme pesticide et potentiellement cancérogène)

  • Conservateur principalement autorisé dans les boissons aromatisées sans alcool

  • TOXIQUE - À ÉVITER

 

 

E249 : NITRITE DE POTASSIUM

E250 : NITRITE DE SODIUM 

 

  • Conservateurs synthétiques

  • Modifient le fonctionnement des globules rouges, ce qui perturbe donc le transport de l’oxygène dans le sang

  • Cancérogènes

  • Conservateurs principalement autorisés dans :

    • la charcuterie

    • le foie gras

Attention : ces conservateurs sont autorisés dans l’alimentation certifiée AB (Agriculture Biologique)

  • TOXIQUES - À ÉVITER

 

 

E251 : NITRATE DE SODIUM

E252 : NITRATE DE POTASSIUM 

 

  • Conservateurs synthétiques

  • Les nitrates s’altèrent facilement pour former des nitrites (E249) et entraînent les mêmes effets secondaires indésirables

  • Conservateurs principalement autorisés dans :

    • la charcuterie

    • les fromages à pâtes dures, semi-dure et semi-molle

    • le foie gras

  • Attention : ces conservateurs sont autorisés dans l’alimentation certifiée AB (Agriculture Biologique)

  • TOXIQUES - À ÉVITER

 

E260 : ACIDE ACÉTIQUE 

 

  • Acidifiant et conservateur, pouvant être naturel ou synthétique

  • Autorisé dans la plupart des aliments, notamment dans le vinaigre

  • PAS DE PROBLÈMES CONNUS À CE JOUR

 

 

E261 : ACÉTATE DE POTASSIUM

E262 : ACÉTATE DE SODIUM 

 

  • Acidifiants et conservateurs, pouvant être naturels ou synthétiques

  • Autorisés dans la plupart des aliments, notamment dans :

    • les fruits et légumes en conserves

    • le pain

    • les préparations à base de céréales

    • les aliments pour bébé

    • certains produits cosmétiques et pharmaceutiques

  • PAS DE PROBLÈMES CONNUS À CE JOUR

 

 

E263 : ACÉTATE DE CALCIUM 

 

  • Acidifiant et conservateur, pouvant être naturel ou synthétique

  • Conservateur principalement utilisé pour gélifier l’alcool

  • Peut également être utilisé comme solvant

  • PAS DE PROBLÈMES CONNUS À CE JOUR

 

E270 : ACIDE LACTIQUE 

 

  • Acidifiant et conservateur, pouvant être naturel, synthétique ou le résultat d’OGM (Organismes Génétiquement Modifiés)*

  • Autorisé dans la plupart des aliments, notamment dans :

    • le lait

    • le vin

    • certains fruits et légumes

  • PAS DE PROBLÈMES CONNUS À CE JOUR

 

E280 : ACIDE PROPIONIQUE 

E281 : PROPIONATE DE SODIUM

E282 : PROPIONATE DE CALCIUM

E283 : PROPIONATE DE POTASSIUM 

 

  • Conservateurs synthétiques qui peuvent également être le résultat d’OGM*

  • Les avis divergent quant à leur dangerosité, allant de « inoffensifs » à « toxiques, voire potentiellement cancérogènes »

  • Conservateurs principalement autorisés dans :

    • les produits de boulangerie préemballés

    • le traitement en surface des fromages

  • À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

 

E284 : ACIDE BORIQUE 

 

  • Conservateur synthétique

  • Effets secondaires :

    • diarrhées

    • nausées persistantes

  • Uniquement autorisé dans le caviar

  • TOXIQUE - À ÉVITER

 

E285 : TÉTRABORATE DE SODIUM (BORAX) 

 

  • Conservateur naturel

  • Toxique s’il est consommé fréquemment

  • Uniquement autorisé dans le caviar

  • À ÉVITER

 

E290 : DIOXYDE DE CARBONE 

 

  • Acidifiant et gaz propulseur naturel

  • Autorisé dans la plupart des aliments, notamment dans les sodas et les bières

  • Peut également être utilisé comme solvant

  • PAS DE PROBLÈMES CONNUS À CE JOUR

 

 

E296 : ACIDE MALIQUE 

 

  • Acidifiant et gaz propulseur, pouvant être naturel, synthétique ou le résultat d’OGM*

  • Autorisé dans la plupart des aliments, notamment dans les fruits et dans le vin

  • PAS DE PROBLÈMES CONNUS À CE JOUR

     

 

E297: ACIDE FUMARIQUE 

 

  • Acidifiant, pouvant être naturel, synthétique ou le résultat d’OGM*

  • Autorisé dans la plupart des aliments, notamment dans les fruits et légumes

  • PAS DE PROBLÈMES CONNUS À CE JOUR

 

Lire également :
Colorants alimentaires : tout ce que vous devez savoir

Additifs alimentaires : tout ce que vous devez savoir sur les exhausteurs de goût

 

*risques liés aux OGM :

  • Développement de résistance aux antibiotiques

  • Diminution de la valeur nutritive de certains aliments

  • Allergies liées à la présence du gène inséré dans l’aliment   

​Crédit photo : Pretty woman  with a cart shopping and choosing goods at the supermarket - TL_Studio - Shutterstock.com

Suivant Quand dormir à 2 nuit à la santé

Aucun commentaire pour "Conservateurs alimentaires : tout ce que vous devez savoir "

Commentez l'article "Conservateurs alimentaires : tout ce que vous devez savoir "