Urticaire (généralités)

Latin : urtica : ortie.

Définition 

Une urticaire correspond à l'apparition sur la peau de petites papules légèrement surélevées, de nature érythémateuse (de coloration rose tirant sur le rouge), dont le centre est blanc et dont les contours sont nets.

Ces éruptions cutanées sont prurigineuses (elles entraînent des démangeaisons).

Généralités 

Les papules ainsi constituées se rassemblent quelquefois en placards, dont la consistance est ferme et élastique, et qui évoluent vers la régression en quelques heures (généralement en moins de 24 h).

L'éruption peut être localisée ou généralisée (urticaire géante).

Classification 

Il existe plusieurs variétés d'urticaires (liste non exhaustive) :

  • L'urticaire idiopathique (dont l'origine reste inconnue).
  • L'urticaire alimentaire.
  • L'urticaire aiguë.
  • L'urticaire chronique.
  • L'urticaire cholinergique.
  • L'urticaire hémorragique.
  • L'urticaire papuleuse.
  • L'urticaire vésiculeuse.
  • L'urticaire marginée.
  • L'urticaire pigmentaire.
  • L'urticaire pigmentée.
  • L'urticaire tubéreuse.
  • L'urticaire au froid.
  • L'urticaire solaire.
  • L'urticaire factice.
  • L'urticaire géante.
  • L'urticaire par compression.
  • L'urticaire par inhalation.
  • L'urticaire de contact.
  • L'urticaire aux métaux (notamment au nickel).
  • L'urticaire à l'eau.
  • L'urticaire génétique (syndrome Mückle et Wells : urticaire familiale associant la présence de protéines dans les urines et une surdité).

Classiquement, on distingue deux types d'urticaire :

  • L’urticaire aiguë est généralement due à la prise de certains médicaments (analgésiques : antidouleurs, anti-inflammatoires, aspirine, etc…), à une piqûre d'hyménoptère (guêpe, abeille), à une prise d'aliments (fraises, condiment, poissons, crustacés, etc…). Son mécanisme fait appel à la présence de la substance provenant de l'aliment incriminé (quand il s'agit d'une allergie alimentaire) qui libère dans la paroi des intestins de l'histamine. Les additifs alimentaires (tartrazine) rentrent dans ce cadre, la pénicilline également. Certaines maladies infectieuses (hépatite virale, maladies parasitaires, mononucléose infectieuse, etc...) se déclarent quelquefois par une urticaire lors de l'apparition des premiers symptômes. La seconde possibilité est l'apport d'un excès d'histamine qui déclenche la dégranulation des mastocytes.
  • L’urticaire chronique est due à de nombreuses causes. Dans le cadre des urticaires chroniques, on peut citer :
  • L'urticaire cholinergique (qui fait suite à la libération dans l'organisme d'une substance, l’acétylcholine, qui est habituellement contenue dans les cellules nerveuses)
    • L'urticaire au froid (fréquente).
    • L'urticaire à l'eau (particulièrement dangereuse).
    • L'urticaire au chaud (exceptionnelle).
    • L’urticaire au soleil, l’urticaire aux vibrations.
    • L’urticaire médicamenteuse.
  • Certaines urticaires surviennent suite à un déficit en un élément entrant dans le processus de défense immunitaire d'un organisme : c'est le cas d'un déficit en complément. Cette variété d'urticaire se rencontre dans l'angioedoème paroxystique héréditaire, qui est une maladie génétique se caractérisant par une carence de substances appelées inhibiteurs de l'estérase de la fraction C1 du complément et un abaissement de la fraction C4.

Aucun commentaire pour "Urticaire (généralités)"

Commentez l'article "Urticaire (généralités)"