Palpation du thorax

Définition 

La palpation du thorax permet de préciser la topographie d'une malformation ou d'une tuméfaction, comme par exemple un abcès. Cette partie de l'examen clinique permet également d'objectiver éventuellement une crépitation neigeuse, c'est-à-dire une impression d'entendre marcher dans la neige pouvant traduire la présence d'un emphysème sous-cutané (présence d'air à l'intérieur de la peau).

Généralités 

Pour un examinateur entraîné, ce geste permet également de localiser avec suffisamment de précision la position du médiastin (zone comprise entre les poumons de chaque côté, la colonne vertébrale en arrière et le sternum en avant et contenant le coeur et les gros vaisseaux). En positionnant la main à plat sur le thorax, il est possible de ressentir le choc de la pointe du coeur, de localiser la position de la trachée qui se trouve entre les deux muscles sterno-cléido-mastoïdiens.
La palpation du thorax permet également de percevoir des différences au niveau des vibrations vocales. La main, mise à plat sur le passage de l'air du thorax et la face postérieure du thorax, peut rendre compte de différentes pathologies, par l'intermédiaire des vibrations vocales émises par le patient (à condition que le poumon ne présente pas de maladies particulières). Pour percevoir ces différences de sonorité, il est nécessaire que l'examinateur appuie fortement sur le thorax du patient, sa main bien à plat, et toujours de façon à apprécier convenablement ces sonorités.
Si les vibrations vocales ressenties par l'examinateur sont augmentées ceci signifient qu'il existe une condensation pulmonaire, une atélectasie ou une pneumonie.
Il existe naturellement, c'est-à-dire physiologiquement, des différences de perception des vibrations. Ainsi chez un sujet sain, les vibrations vocales sont plus fortes que chez un sujet maigre ou un sujet obèse. L'atteinte de la voix a également un impact sur la perception de la sonorité par l'examinateur. Ainsi, un malade ayant une voix grave est perçu différemment qu'un malade ayant une voix aiguë, telle une femme ou un enfant. Enfin, ces sonorités vocales sont plus fortes que la face antérieure de la face postérieure.
Chez certains patients, on peut constater que les vibrations vocales sont soit diminuées, soit totalement abolies. Ceci survient entre autres de recours du pneumothorax, de la pleurésie ou encore de la pachypleurite, voire de l'emphysème pulmonaire.

Aucun commentaire pour "Palpation du thorax"

Commentez l'article "Palpation du thorax"