Chair de poule

1

Définition 

Appelée également horripilation ou frissonnement, la chair de poule est le nom donné à l’érection (redressement) des poils observée lors du frisson.

 

 

Généralités 

Face à l’abaissement de la température, la chair de poule est un réflexe provoquant des contractions musculaires qui engendrent à leur tour de la chaleur,  jusqu’au réchauffement de l’individu.
Au niveau du cerveau, les centres réglant le tonus musculaire (le besoin de recourir à une certaine force) interviennent. Un curieux ballet se met en place à ce moment-là : il consiste à contracter des muscles antagonistes, c’est-à-dire à la fois les muscles effectuant un mouvement et leur contraire ! Le corps nécessitant de la chaleur pour pouvoir pallier au déficit thermique, il met en branle un maximum de muscles pour fabriquer cette chaleur.

Le frisson s’accompagne parfois de poussées de fièvre, surtout au début d’une maladie infectieuse. Il se voit également au cours des septicémies, c’est-à-dire en cas d’infections générales graves causées par la dissémination dans le sang de germes pathogènes (à l’origine de maladies) comme par exemple en cas d’abcès ou d’anthrax (c’est-à-dire quand il y a la réunion de plusieurs furoncles contigus). On parle alors de décharge microbienne dans la circulation sanguine, témoignant de la réaction de l’organisme à cette invasion.

 

Aucun commentaire pour "Chair de poule"

Commentez l'article "Chair de poule"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.