Antidote

Grec : de anti : contre et dotos : donné

Définition 

Un antidote est une substance appelée également contrepoison, s’opposant aux effets d’un poison ou d’un médicament.

Généralités 

De façon générale un antidote est un traitement qui vise à supprimer ou à diminuer les effets d'une substance toxique.

Historique 

Le terme alexipharmaque était utilisé dans l'Antiquité. Celui-ci est remplacé maintenant par antidote. Ce terme est issu du grec alexein qui signifie repousser, et pharmakon, venin. Un des premiers antidotes connus était la thériaque, considérée par la suite comme une panacée (médicament destiné à tout guérir).

Classification 

 On peut globalement classer les antidotes en quatre groupes :

  • Le premier groupe concerne les substances qui élaborent un complexe inerte avec les toxines. Dans ce cas on obtient un produit bloquant son absorption au niveau du tube digestif. L'exemple d'antidote constituant un complexe inerte est le charbon activé, le bleu de Prusse. Ce type d'antidote accélère également l'élimination des toxines à partir du sang. Par exemple l'hémo-perfusion sur charbon, ou sur résine. Les chélateurs (terme qui désigne un corps agissant comme un chélate) appelés également agents chélateurs en chimie, entrent également dans ce groupe. Un chélate est un corps qui possède la capacité de fixer des cations métalliques en constituant un complexe stable non ionisé, non toxique, et facilement éliminé par le rein.
  • Le deuxième groupe est constitué d'éléments empêchant le toxique d'atteindre son site d'action. Le processus de fonctionnement de ce type d'antidote est le suivant : il accélère la détoxification (neutralisation du pouvoir toxique) en diminuant la synthèse d'un produit de transformation qui est plus toxique. Par exemple l'éthanol (variété d'alcool) en cas d'intoxication par le méthanol.
  • Le troisième groupe est constitué de substances qui déplacent le toxique de son site d'action. Par exemple la naloxone en cas d'intoxication par les opiacés. Les exemples appartenant à ce groupe d'antidotes sont nombreux :
    • La flumazénil en cas d'intoxication par les benzodiazépines.
    • L'oxygène en cas d'intoxication par le gaz carbonique.
    • La pralidoxime en cas d'intoxication par un insecticide de la catégorie des organophosphorés.
  • Le quatrième groupe est constitué de substances qui corrigent avant le site d'action les effets de la substance toxique. Par exemple, la vitamine K en cas d'intoxication par un anticoagulant, appartenant à la famille des coumariniques, ou encore le glucose en cas d'intoxication par l'insuline.

Aucun commentaire pour "Antidote"

Commentez l'article "Antidote"