Aubépine

Introduction

En latin : Cratægus Oxyacantha.

Également appelé cenellier ou épine blanche, l'aubépine appartient à la famille des Rosacées. C'est un arbuste épineux que l'on retrouve dans l'hémisphère nord. 
​Les fleurs sont utilisées pour leurs nombreuses propriétés : hypotensives (fait baisser la tension artérielle), antispasmodiques (lutte contre les spasmes) et sédatives (effet calmant). 
Les feuilles sont, elles, tonicardiaque. 
On utilise le plus souvent ces deux parties de la plante séparément pour en faire des tisanes.  

Propriétés et indications

  • Affections cardiaques (troubles du rythme cardiaque, atteinte des coronaires : angine de poitrine, insuffisance légère de la pompe cardiaque)
  • Fatigue d'origine cardiaque
  • Essoufflement à l'effort
  • Oedème des chevilles
  • Affection neurologique (tension émotionnelle, insomnie)
     

Toxicité et effets secondaires

  • Aucun aux doses thérapeutiques.
  • Les patients utilisant la digitaline doivent être prévenus que l'aubépine est susceptible de potentialiser l'action de celle-ci. Pour cette raison, il est nécessaire d'en parler à son cardiologue.
     

Remarques

  • L'utilisation de l'aubépine en laboratoire a montré une dilatation (augmentation du calibre) des coronaires et une action sur la pression artérielle.
  • Chez l'insuffisant cardiaque, elle ne remplace pas la digitaline mais améliore la fonction cardiaque et permet de réduire la dose de digitaline.
  • Elle est quelquefois associée au muguet.
  • La prévention de l'infarctus du myocarde nécessite la consommation d'aubépine pendant une longue période. Généralement, elle est associée à la camomille, à la valériane, au carvi, à la menthe, à la prêle.

Aucun commentaire pour "Aubépine"

Commentez l'article "Aubépine"