Scoliose

Définition 

La scoliose est une déformation latérale en forme de courbe de la colonne vertébrale (rachis), d'autant plus grave que l'enfant est plus jeune.

Classification 

Il existe différents types de scoliose, suivant que celle-ci est permanente ou pas. Cette différenciation se fait à l'examen clinique, qui permet d'apercevoir une déformation plus ou moins importante en mettant le rachis dans différentes positions (flexion latérale droite, flexion latérale gauche, flexion antérieure).

Il est très important de différencier l'attitude scoliotique et la scoliose vraie.

L'attitude scoliotique se caractérise par une rotation normale des corps vertébraux dès que le patient est penché en avant (flexion antérieure).

Les attitudes scoliotiques sont des incurvations latérales du rachis que l'on remarque quand le patient est debout. Celles-ci se corrigent immédiatement après que le sujet se soit penché en avant. On retrouve généralement une différence de longueur entre les deux jambes. Ce type de scoliose nécessite une surveillance, essentiellement pendant la croissance, et éventuellement un traitement par kinésithérapie et rééducation du rachis.

Les scolioses vraies, appelées également scolioses osseuses ou scolioses structurales, se développent dès la naissance puis évoluent. Elles se subdivisent en plusieurs catégories :

  • La scoliose liée à une malformation de nature congénitale atteignant une vertèbre et se caractérisant par un développement de la moitié uniquement de la vertèbre. Ce type de scoliose apparaît dès la naissance et est le plus souvent évolutive.
  • Le mal de Pott, dû à une tuberculose des os et des disques intervertébraux (disques situés entre les vertèbres) est également susceptible d'entraîner des déformations parfois très importantes d'une ou de plusieurs vertèbres. Cette variété de scoliose est devenu très rare dans les pays développés en raison de la vaccination par le BCG. Néanmoins, elle frappe encore les personnes âgées ainsi que celles présentant un déficit immunitaire.
  • Certaines scolioses qualifiées d'idiopathiques (car sans aucune origine connue) débutent dès l'enfance et s'aggravent ensuite lors de la croissance. Elles sont asymptomatiques (elles n'entraînent pas de signes cliniques). 
  • La scoliose antalgique constitue pour certains médecins une variété de scoliose n'existant pas et faisant partie des attitudes scoliotiques. Néanmoins, en présence d'un lumbago ou d'une sciatique, les scolioses antalgiques peuvent se pérenniser (être durable) et se transformer en scoliose vraie, entraînant une véritable rotation des corps vertébraux. Cette variété de scoliose doit être surveillée étroitement et régulièrement, puis traitée éventuellement par rééducation kinésithérapique, antalgiques, anti-inflammatoires, utilisation de corset de maintien.

Aucun commentaire pour "Scoliose"

Commentez l'article "Scoliose"